Le guide ultime pour voyager dans la campagne japonaise

Temps de lecture: 10 minutes
Personne surplombant une rizière à Sapporo lors d'un voyage dans la campagne japonaise.

Explorer et voyager dans la campagne japonaise est l’une des expériences les plus harmonieuses et les plus terre-à-terre que l’on puisse vivre. En effet, le Japon a une histoire vieille de plus de 2 000 ans, riche en temples, sanctuaires et autres lieux historiques à visiter. Le Japon est également un pays à la nature magnifique et variée. Le Japon n’offre pas seulement des jungles dans le sud d’Okinawa. Il offre également de la neige et un climat scandinave dans le nord d’Hokkaido. La nature varie également beaucoup en fonction de l’altitude, et le Japon est composé à 73 % de montagnes ! Cela signifie également que 73 % du Japon se trouve à la campagne !

Alors, comment commencer à voyager dans la campagne japonaise ? Que peut-on y faire ? C’est ce dont nous allons parler dans cet article. Lisez la suite si vous voulez en savoir plus !

Une carte des chemins de randonnée au Japon.

Quoi faire dans la campagne japonaise

Avant d’explorer les différentes possibilités de voyage dans la campagne japonaise, il convient de se demander pourquoi on prend la peine de s’y rendre. Voici quelques conseils sur les activités à faire dans la campagne japonaise :

Randonnée et balades dans la nature

La première chose à faire, et la plus évidente, est de partir en randonnée. Les possibilités sont tellement nombreuses qu’il est difficile de toutes les évoquer ici.

En ce qui concerne la période de l’année, nous vous recommandons tout particulièrement de faire des randonnées au printemps et à l’automne pour découvrir la saison des cerisiers en fleurs ou celle des feuillages d’automne. N’oubliez pas d’emporter de bonnes chaussures, beaucoup d’eau et de nourriture de randonnée.

Sources thermales (onsen)

Il existe plus de types d’onsen (温泉) différents au Japon que vous ne pouvez l’imaginer. Les onsen sont de toutes sortes de couleurs et de variations et les meilleurs onsen se trouvent toujours à la campagne. Certains onsen offrent une vue fantastique, d’autres contiennent des feuilles de thé, d’autres encore sont tellement acides que vous ne pouvez pas mettre votre visage dans l’eau.

Plats locaux

Vous seriez surpris de constater à quel point la cuisine japonaise varie d’une région à l’autre. La plupart des villes et des préfectures ont leur propre cuisine réputée (meibutsu, 名物). Par exemple, Aomori est connue pour ses pommes, Hiroshima pour ses okonomiyaki, Saga pour ses kakis aux algues séchées, etc. Où que vous alliez, ne manquez pas de goûter à la cuisine locale lors de votre voyage dans la campagne japonaise !

Regarder les étoiles

La pollution lumineuse est moindre à la campagne et le ciel étoilé est beaucoup plus clair, ce qui offre une excellente occasion d’observer les étoiles. Apportez une couverture et une lampe de poche, allongez-vous et profitez du ciel nocturne.

Personne se tenant devant un torii à Fukuoka.

Les différentes régions du Japon et ce qui les rend spéciales

Comme nous l’avons déjà mentionné, le Japon offre une grande variété de nature, de paysages et d’activités culturelles en fonction de la région que vous visitez. Nous allons vous donner un bref aperçu des différentes régions du Japon et de ce que vous pouvez faire dans chacune d’entre elles !

Okinawa – Un paradis tropical

Commençons par le sud ! Si vous voulez découvrir des eaux claires et turquoises et des plages de sable blanc, faire de la plongée avec masque et tuba dans les récifs coralliens ou visiter les dernières jungles du Japon, Okinawa est peut-être ce qu’il vous faut !

La préfecture d’Okinawa se compose de 160 îles et de nombreuses petites îles autour de l’île principale. Elles offrent les meilleures plages et les meilleures activités nautiques telles que la plongée avec masque et tuba. Des ferries font régulièrement la navette depuis Naha, la capitale d’Okinawa.

Il faut savoir le climat d’Okinawa devient très chaud en été et qu’il est donc préférable d’éviter le pic de l’été et la saison des pluies.

Kyūshū – Une tapisserie de nature enchanteresse

Si vous souhaitez explorer la campagne japonaise, l’un des meilleurs endroits pour commencer est l’île méridionale du Japon, Kyūshū. Dans la partie sud-ouest de l’île, vous trouverez Kagoshima, une destination populaire surtout connue pour l’île de Sakurajima, un stratovolcan actif qui se trouve dans la baie de Kagoshima.

Plus au nord, sur la côte ouest, se trouve Nagasaki. Nagasaki était le seul port reliant le Japon au reste du monde pendant la période d’Edo, lorsque le Japon s’isolait pour ne pas subir l’influence des puissances occidentales.

Au milieu du Kyūshū se trouve la préfecture de Saga. Si vous souhaitez en savoir plus sur les origines du Japon, vous pouvez vous rendre au parc historique de Yoshinogari et en apprendre davantage sur la période Yayoi et la reine Himiko.

Enfin, Kyūshū possède également l’une des meilleures stations de sources thermales onsen du Japon, à savoir Beppu, dans la préfecture d’Oita.

Shikoku – Un pèlerinage à couper le souffle

Shikoku est l’île la moins peuplée des quatre îles principales du Japon. C’est donc l’un des meilleurs endroits à visiter si vous souhaitez découvrir la campagne japonaise. L’une des raisons de la beauté de Shikoku est la présence de ponts qui relient les nombreuses petites îles qui parsèment la région.

Une autre curiosité locale est le Shikoku Junrei (四国巡礼), un pèlerinage de 1 200 km qui vous fait passer par 88 temples bouddhistes. Il faut 1 à 2 mois pour accomplir ce pèlerinage en marchant.

Chūgoku – Histoire, nature et délices gastronomiques

La région de Chūgoku est la région la plus à l’ouest de Honshū et c’est là que se trouvent des destinations populaires comme Hiroshima. Dans cette région, vous pourrez déguster de délicieux okonomiyaki, vous arrêter au musée du mémorial de la paix d’Hiroshima afin d’en apprendre plus sur la tragédie qui l’a touchée et vous y recueillir.

Si vous souhaitez explorer en dehors des grandes villes, nous vous recommandons de visiter le pont Kintai (錦帯橋). C’est un endroit absolument magique pendant la saison des sakuras. Vous pouvez prendre un ferry et visiter l’île de Miyajima (宮島) qui offre une nourriture délicieuse, des temples et des possibilités de randonnée. Ōkunoshima (大久野島) est une autre curiosité de la région. C’est “l’île aux lapins” – une île qui abrite des milliers de lapins sympathiques en liberté !

Bateau sur une rivière à Kyoto.

Kansai – Le centre culturel du Japon

La région du Kansai est la Mecque culturelle du Japon et un excellent endroit pour découvrir la culture traditionnelle japonaise. Vous y trouverez l’ancienne capitale, Kyoto, et la deuxième plus grande ville du Japon, Osaka. Kyoto est l’une des seules grandes villes à ne pas avoir été bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale, ce qui explique la densité inégalée de temples historiques.

D’ailleurs, si vous voyagez dans la région de Kyoto, nous vous recommandons d’escalader le mont Daimonji au coucher du soleil et de voir Kyoto depuis ses hauteurs lorsque l’obscurité s’installe. La lente transition entre le coucher du soleil et l’illumination de la ville est tout simplement stupéfiante.

Si Kyoto est un peu trop fréquentée, vous pouvez également visiter le lac Biwa, le plus grand lac du Japon. Vous pourrez y pratiquer de nombreuses activités de plein air, comme le vélo, la natation, le camping et bien d’autres encore.

Dans les environs d’Osaka, vous trouverez également la ville portuaire de Kobe, une ville portuaire plus paisible avec une ambiance internationale et de nombreuses possibilités de randonnées.

Enfin, nous vous recommandons vivement de visiter la ville de Nara, la plus ancienne capitale du Japon, aux nombreux temples anciens et magnifiques parcs avec des cerfs en liberté qui, à travers les âges, ont appris à se prosterner pour se nourrir !

Le mont Fuji en hiver vu depuis le shinkansen traversant la campagne japonaise.

Chūbu – Un portail pour les voyages, le camping et les visites touristiques

Ensuite, nous avons la région centrale du Japon appelée Chūbu. C’est là que se trouve le célèbre mont Fuji. Autour du Fuji se trouvent également les Cinq lacs du Fuji (富士五湖). Cette région est l’un des meilleurs endroits pour explorer la campagne japonaise. Nous vous recommandons de louer un vélo, de séjourner dans un hôtel (ou de camper) et de faire le tour des cinq lacs qui entourent le mont Fuji.

Vous trouverez également la ville de Nagoya dans le Chūbu, une célèbre ville se trouvant entre Tokyo et Kyoto. Nagoya offre une grande variété de plats locaux tels que le miso-katsu (味噌カツ) ou le kishimen (きし麵). Nagoya est l’endroit idéal pour servir de base, car elle se trouve juste entre Kyoto et Tokyo, ainsi qu’à proximité de sites isolés à visiter absolument, tels que Shirakawago (白川郷) et la péninsule de Shima (志摩半島).

Kantō – Autour de la capitale

C’est dans la région du Kantō que se trouve la capitale, à savoir la métropole Tokyo. Bien que Tokyo soit la plus grande zone métropolitaine du monde, il est très facile d’accéder à des endroits plus ruraux et harmonieux grâce aux transports publics.

Si vous voyagez vers le nord, vous pourrez visiter Nikko. Elle se trouve dans les montagnes et c’est un endroit idéal à visiter pendant l’hiver. Si vous souhaitez découvrir la campagne, nous vous recommandons de prendre un bus depuis la gare de Nikko jusqu’au lac Chuzenji (中禅寺湖). Vous y trouverez des chutes d’eau, un lac bleu cristallin et l’imposant mont Nantai, qui fait du paysage enneigé un véritable spectacle. Vous pouvez également louer des raquettes et vous promener dans les marais de Senjō-ga-hara (戦場ヶ原) !

En allant vers le nord-ouest, vous pouvez visiter la préfecture de Nagano. Pour voyager à la campagne, la meilleure option est la ville de Yudanaka (湯田中). Il s’agit d’une petite ville située au nord de Nagano, célèbre pour ses onsen dont les bains sont utilisés par les macaques japonais ! Dans la même direction, la préfecture de Gunma possède elle aussi une station onsen réputée, surtout en été. En outre, nous avons l’étonnante ville portuaire de Yokohama et la ville adjacente de Minato Mirai, Saitama et Kawagoe, une ville au style d’Edo, Chiba avec ses nombreux parcs et zones rurales… tellement d’endroits à visiter que nous ne pouvons pas tous les énumérer ici.

Tōhoku – Un paradis enneigé

En remontant vers le nord, nous trouvons la région de Tōhoku. Si vous vivez au Japon ou si vous avez l’intention d’y voyager, nous vous recommandons de vous rendre au nord, vers Tōhoku et Hokkaido, pendant la saison hivernale ! Le Tōhoku offre de nombreux endroits parfaits pour les activités hivernales.

En partant de Sendai, vous pouvez par exemple visiter le Yamadera (山寺), un magnifique temple à flanc de montagne situé au milieu de nulle part et offrant une vue imprenable. Vous pouvez aussi continuer pour trouver la ville rurale de Zaō (蔵王), un endroit moins connu mais très recommandé pour le ski et les onsen.

Vous pouvez également vous rendre au nord et visiter des endroits tels que la ville de Kessennuma (気仙沼市), une région qui a été durement touchée par le tremblement de terre de Tōhoku en 2011 et le tsunami qui s’en est suivi.

Vue d'oieau de la ville de Sapporo à Hokkaido pendant l'hiver.

Hokkaido – Ski, randonnées, sources thermales

Enfin, nous avons l’île la plus septentrionale, Hokkaido. La capitale, Sapporo, vous permettra de faire du ski et de la randonnée, ainsi que de découvrir le peuple autochtone, les Ainu.

Si vous souhaitez voyager dans la campagne japonaise, nous vous recommandons d’emprunter le chemin de fer qui relie les villes de Hakodate et de Sapporo, situées au sud de l’île. Bien que le voyage en train dure plusieurs heures, il y a de nombreux arrêts en cours de route où vous pouvez visiter des villages ruraux qui ne reçoivent que très rarement des visiteurs.

Quels moyens de transport utiliser pour voyager dans la campagne japonaise

Se rendre d’un point A à un point B n’est pas aussi simple quand on se trouve dans les zones rurales du Japon. Vous risquez d’être confronté à des bus qui circulent toutes les heures, à des panneaux rédigés uniquement en japonais et à une population qui ne parle probablement pas anglais. Par conséquent, le premier conseil, et peut-être le plus important, est d’apprendre quelques rudiments de japonais, suffisamment pour demander votre chemin et lire les panneaux. Heureusement, atteindre ce niveau de compétence ne prend que quelques mois, si vous étudiez dans l’une de nos écoles partenaires au Japon, ou si vous suivez un cours en ligne !

Ceci étant dit, nous allons vous présenter les différentes options de transport qui s’offrent à vous pour vous rendre dans la campagne japonaise et y circuler !

Voyager en train

Le Japon dispose d’un vaste réseau ferroviaire qui relie tout le pays. Nous vous recommandons de vous procurer une carte IC pour faciliter les paiements. Si vous prévoyez de voyager loin et de visiter des zones rurales, il est également recommandé d’obtenir une Seishun 18 Kippu (青春18切符), une carte à tamponner, dont un tampon (environ 3013 yens) permet de voyager gratuitement dans les trains locaux JR pendant une journée entière.

Voyager en car/bus

Le Japon dispose également de vastes réseaux de bus qui relient les banlieusards à la campagne depuis la gare la plus proche. Toutefois, la plupart des bus des zones rurales ne sont pas équipés d’un système d’aide en anglais. Il est donc fortement recommandé de demander directement au chauffeur de bus si le bus se rend à votre emplacement avant de monter dans le bus. Il est également bon de savoir que vous devez appuyer sur le “bouton d’arrêt” à votre station, sinon le chauffeur du bus ne fera que passer.

Taxi japonais sur une route au milieu de bâtiments.

Voyager en taxi

S’il n’y a pas de transports publics à proximité de votre lieu de résidence, le mieux est de prendre un taxi. C’est peut-être un peu plus cher, mais c’est plus pratique. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’utilisation d’un taxi lors d’un voyage dans la campagne japonaise, consultez notre guide sur le sujet ici.

*Notez qu’Uber et d’autres applications de covoiturage ne sont pas couramment utilisés au Japon et peuvent être indisponibles dans les zones rurales.

Voyager en vélo

Selon la distance à parcourir dans la campagne japonaise, une autre option intéressante est de louer un vélo ! Profiter de la nature depuis la selle d’un vélo est bien plus agréable que depuis la fenêtre d’une voiture ! Mais si vous vous rendez dans les montagnes à vélo, les routes peuvent être à la fois étroites et dangereuses. Il est donc important de connaître son itinéraire avant de partir.

N’oubliez pas non plus de respecter la législation japonaise lorsque vous circulez à vélo, sous peine de vous voir infliger une amende. Il est interdit d’écouter de la musique en faisant du vélo. Sur les trottoirs, le vélo doit être équipé d’une lampe frontale. Dans les villes, le vélo ne peut être garé que dans les parkings prévus à cet effet. Et il faut porter un casque !

Communiquer avec les habitants

Une chose qui rend votre expérience rurale encore plus mémorable est de discuter avec les habitants. Le plus souvent, vous n’avez même pas besoin de faire le premier pas. Les étrangers voyageant dans la campagne japonaise sont rares et, le plus souvent, les habitants s’intéresseront à vous et engageront la conversation avant que vous n’en ayez l’occasion.

Bien entendu, pour pouvoir communiquer, vous devez d’abord apprendre à tenir une conversation en japonais. Pour tirer le meilleur parti de votre expérience de voyage au Japon, nous vous recommandons donc de consacrer un peu de temps à l’apprentissage du japonais ! Si vous êtes intéressé par un voyage d’études au Japon, contactez-nous pour plus d’informations !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la culture japonaise et la vie au Japon, n’hésitez pas à suivre notre blog.

Partagez cet article

🎌 Participez à notre prochain webinaire !

Prochaine session → Comment vivre et étudier au Japon : Informations et questions-réponses

Jours
Heures
Minutes
Secondes