Apprendre le japonais à Nagoya, berceau des plus grands samouraïs du Japon

Temps de lecture: 7 minutes

Nagoya 名古屋 est la capitale de la préfecture d’Aichi 愛知県 Aichi-ken, et est la quatrième ville la plus peuplée du Japon avec plus de deux millions de personnes qui y ont élu domicile. Aujourd’hui, elle est connue comme le centre industriel et de transport du Japon.

Station importante sur l’une des lignes de shinkansen (train à grande vitesse) les plus utilisées du pays, Nagoya est souvent contournée par les personnes désireuses d’explorer les villes voisines de Kyoto ou d’Osaka. Mais avec toutes les commodités d’une grande ville – transports publics étendus, beaucoup de choses à faire, accès facile à la nourriture et aux divertissements – sans le prix des grandes villes, Nagoya est facilement l’une des meilleures villes du Japon pour apprendre le japonais.

Lisez notre article pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles vous devriez apprendre le japonais à Nagoya.

Nagoya city infographic French

Brève histoire de Nagoya

L’histoire de Nagoya, telle que nous la connaissons aujourd’hui, remonte aux années 1600. Les trois samouraïs unificateurs du Japon – Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu – sont tous nés dans la région de Nagoya ou dans ses environs.

La ville est devenue un important centre industriel au cours du XXe siècle et a été la cible de raids aériens des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, la ville a continué à s’affirmer comme le cœur industriel du pays, principalement dans les domaines de l’automobile et de l’aviation, mais aussi de la céramique industrielle.

Quoi faire ?

Ne vous laissez pas tromper par la réputation de la ville en tant que centre industriel du Japon – il y a beaucoup à voir et à faire ! Voici quelques-unes des choses que vous pourrez découvrir si vous apprenez le japonais à Nagoya.

Nagoya Castle

Nagoya Castle (Nagoyajō 名古屋城)

Ce château a été construit dans les années 1600 par Tokugawa Ieyasu. Il a été restauré après avoir été incendié pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est la pièce maîtresse d’un vaste quartier de palais, où vous pouvez faire de belles promenades ou simplement vous détendre parmi les arbres.

Le sanctuaire d’Atsuta (Atsuta Jingu 熱田神宮)

Il s’agit du plus ancien point de repère de la ville, qui aurait plus de 1900 ans. Ce sanctuaire shintoïste est situé sur environ 20 hectares de forêt paisible. Il abriterait l’un des trois insignes impériaux, l’épée Kusanagi (Kusanagi no Tsurugi 草薙の剣). Le sanctuaire consacre également la déesse du soleil Amaterasu, la plus haute divinité de la mythologie japonaise.

Kōrankei 香嵐渓

Cette vallée, située près de Nagoya, est l’un des meilleurs endroits de la région pour admirer les couleurs d’automne. Il est recommandé aux visiteurs de faire leur voyage tôt dans la journée en raison de la popularité de l’endroit pour les amateurs de kōyō 紅葉 (feuilles d’automne).

Il y a un vieux village avec des maisons préservées où vous pouvez apprendre à fabriquer des choses comme des paniers en bambou, des sandales en paille et des cartes postales en papier washi dans des ateliers.

Maglev et Parc ferroviaire

Si vous voulez en savoir plus sur les trains au Japon, ce musée de la Central Japan Railways est incontournable. Promenez-vous dans la collection de trains hors d’usage, essayez le simulateur de train et découvrez les débuts du chemin de fer au Japon.

Nagoya Science Museum

Musée des sciences (Nagoya-shi Kagakukan 名古屋市科学館)

Ce musée abrite l’un des plus grands planétariums du monde et présente sept étages d’expositions au total. Cinq de ces étages sont des expositions permanentes et offrent aux visiteurs la possibilité d’en apprendre davantage sur le monde qui les entoure. Reproduisez une tornade ou faites l’expérience d’une aurore dans une salle à -30 degrés Celsius.

Notez que les spectacles sont uniquement en japonais (raison de plus pour apprendre le japonais à Nagoya !).

D’autres idées de voyage

En tant que centre de transport majeur, Nagoya est bien placée pour vous permettre de partir à la découverte de régions plus lointaines. Vous pouvez rejoindre Osaka et Kyoto en moins d’une heure en shinkansen, ou vous rendre à Tokyo en moins de deux heures (si vous prenez les trains Nozomi ou Hikari).

Voici d’autres endroits que vous pouvez visiter depuis Nagoya :

Okazaki miso factory

Okazaki 岡崎市

Cette ancienne ville de château est le lieu de naissance de Tokugawa Ieyasu. C’est un moyen agréable de passer une journée en dehors de la ville de Nagoya. Vous pouvez vous promener dans le parc du château, en apprendre davantage sur l’histoire de Ieyasu au musée Ieyasu et Mikawa Bushi (Mikawa bushi no yakata ieyasu kan 三河武士のやかた家康館), et essayez le miso frais au Maruya Hatcho Miso まるや八丁味噌.

Magome-juku 馬籠宿

Cette ville était l’une des nombreuses stations le long du Nakasendō 中山道, une route principale qui reliait Edo (l’actuelle Tokyo) à Kyoto pendant la période Edo (1603-1867). Ces stations étaient des villes où les voyageurs pouvaient s’arrêter et se reposer pendant leur voyage. De nos jours, Magome-juku est une ville très bien préservée qui vous transporte au XVIIe siècle et constitue un lieu de séjour populaire pour ceux qui parcourent le sentier Nakasendō.

Magome-juku et quelques autres villes similaires sont situées dans la vallée de Kiso (kisoji 木曽路). Cette ancienne route commerciale de 70 kilomètres traversait les Alpes centrales du Japon et faisait partie du Nakasendō pendant la période Edo. Parmi les autres villes dignes d’intérêt figurent Tsumago-juku 妻籠宿 et Narai-juku 奈良井宿.

Shirakawagō 白川郷

Shirakawagō est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, célèbre pour ses fermes traditionnelles au toit de chaume datant de plus de 250 ans. Celles-ci sont appelées gasshō zukuri 合掌造, ce qui signifie “construites comme des mains en prière”, car les toits des maisons ressemblent aux mains des moines bouddhistes pressées ensemble en prière.

Shima Hantō 志摩半島

La péninsule de Shima est située dans la préfecture de Mie (Mie-ken 三重県) et comprend, entre autres, les villes d’Ise 伊勢市 et de Shima 志摩市. La majeure partie de la péninsule est couverte par le parc national d’Ise-Shima et la région regorge de poissons, de crustacés et d’animaux sauvages. Elle abrite également certains des sanctuaires les plus anciens et les plus vénérés du pays.

Cuisine Locale

La cuisine locale de Nagoya est unique en son genre et présente à la fois ses propres variantes de la cuisine japonaise traditionnelle et des influences extérieures au Japon.

Tebasaki 手羽先

Vous verrez probablement ce plat vendu en dehors de Nagoya aussi, car il est tout simplement bon. Il s’agit essentiellement d’ailes de poulet marinées dans une sauce douce à base de soja. Elles sont servies avec différentes épices et fries.

Deep fried chicken with red miso sauce

Miso Katsu 味噌カツ

Le katsu, ou escalope de porc frite, est généralement servi avec une sauce tonkatsu piquante. Il n’est normalement pas fait à base de miso, mais à Nagoya, vous trouverez le Miso Katsu, un plat où le porc est servi avec une riche sauce rouge au miso.

Il existe un miso rouge unique, ou aka miso 赤味噌, que vous ne pouvez trouver que dans la région de Nagoya. Vous vous souvenez de l’usine de miso dont nous avons parlé plus tôt à Okazaki ? Elle produit le miso Hatcho et il est célèbre car il ne contient que des graines de soja. Les graines de soja sont fermentées pendant beaucoup plus longtemps – jusqu’à trois ans.

Kishimen 棊子麺

Un plat traditionnel composé de nouilles plates (udon) servies dans un bouillon à la sauce soja. D’autres variantes incluent des nouilles sèches servies avec une sauce au curry, ou des nouilles froides que l’on trempe dans une sauce.

Hitsumabushi ひつまぶし

Plat d’anguille japonais, généralement servi en morceaux coupés sur du riz. Le plat est divisé en quatre portions et chaque portion est consommée avec des garnitures et condiments différents.

Tenmusu 天むす

Vous connaissez peut-être les boulettes de riz japonaises, ou onigiri お握り. On les trouve facilement dans tout le Japon dans les konbini et les supermarchés, souvent remplies de différents ingrédients et enveloppées dans des algues.

L’onigiri de Nagoya est appelé tenmusu et présente la boule de riz habituelle, mais il est rempli de crevettes tempura.

Ogura Toast 小倉トースト

Oui, vous avez bien lu : des toasts. Mais pas n’importe quels toasts – ce plat présente des toasts dorés garnis de beurre et de pâte de haricot rouge sucrée (appelée azuki 小豆). Vous le trouverez partout dans les cafés de Nagoya.

Students in class at Nagoya International Academy

Pourquoi vous adorerez apprendre le japonais à Nagoya

Nagoya offre aux étudiants tous les avantages de la vie dans une grande ville, sans le prix élevé. Selon la base de données Numbeo sur le coût de la vie, les prix des restaurants, des produits de consommation et des produits d’épicerie sont tous moins élevés à Nagoya qu’à Tokyo, la ville la plus chère du Japon.

Le loyer d’un appartement d’une chambre à coucher dans le centre-ville de Nagoya est environ 45 % moins cher par mois que celui du même type d’appartement à Tokyo (146 000 yens à Tokyo contre 80 000 yens à Nagoya). Il est encore plus économique de vivre en colocation. De plus, vous vous ferez des amis du monde entier et du Japon.

Lisez ici l’expérience et le coût de la vie d’un étudiant qui a vécu et étudié à Tokyo.

Veuillez noter que les prix des logements dépendent fortement de l’endroit où ils se trouvent, du fait qu’ils soient privés ou partagés, ainsi que de nombreux autres facteurs. Si vous avez des questions sur le coût du logement au Japon, n’hésitez pas à nous contacter.

Apprendre le japonais à Nagoya avec Go! Go! Nihon

Si Nagoya semble être la ville qu’il vous faut, alors Nagoya International Academy pourrait être l’école idéale pour apprendre le japonais à Nagoya. Située près de la gare de Fujigaoka (à environ 30 minutes de la gare de Nagoya), cette école s’attache à offrir aux étudiants un environnement d’apprentissage personnalisé. Pour en savoir plus sur l’école, consultez notre site Web ou contactez-nous pour vous renseigner sur les prochaines dates d’inscription.

Partagez cet article

Go! Go! Nihon

Articles Liés

Conseils pratiques
Culture japonaise
Vivre au Japon