Quand on apprend une langue, au début, on cherche généralement à savoir comment se présenter. Il est essentiel de connaître les formules de salutation pour pouvoir entrer dans une conversation plus profonde avec un local. C’est un peu comme une porte d’entrée vers l’apprentissage de la langue.

Pour se présenter en japonais, il y a plusieurs aspects culturels et linguistiques à prendre en compte : il existe notamment beaucoup de règles et la société est très hiérarchisée. Essayons de voir tout cela un peu plus en détails…

Bonjour je m'appelle

Le fameux jikoshoukai

Quand on se présente au Japon, on dit qu’on fait « jikoshōkai ». (自己紹介, lit. une présentation de soi) C’est une expression très importante à retenir car si vous comptez étudier au Japon un jour par exemple, il vous sera forcément demandé de passer par cette étape ! Donc une présentation en bonne et due forme, au Japon, ça ressemble à quoi ?

Tout d’abord, on commence par le fameux « hajimemashite » (初めまして), qui signifie littéralement « première fois » et qui est l’équivalent japonais de notre « enchanté ». Il devra être accompagné du salut traditionnel, le « o-jigi », qui vient témoigner de votre respect envers vos interlocuteurs.

S’ensuit la véritable présentation : votre nom. En japonais, selon le contexte et / ou les personnes à qui vous allez vous adresser, les formules utilisée seront différentes. Pour faire simple, prenons l’exemple de Hervé Dumont qui arrive au Japon pour la première fois :

  • Dans un contexte informel, amical, lors d’une occasion quelconque il pourra simplement dire : Dumont です (desu), ou Hervé です. Littéralement, « je suis Dumont », « je suis Hervé ». On utilisera l’auxiliaire « desu » qui se rapproche du verbe être en français. (attention, il s’agit bel et bien d’un auxiliaire en japonais et non d’un verbe) ;
  • On utilisera la forme Dumontと言います (Dumont to iimasu) traduit par « Je m’appelle Dumont » dans les situations plus formelles, avec des collègues de travail que l’on rencontre pour la première fois par exemple ;
  •  Enfin, le registre honorifique, qui s’utilisera plus dans un contexte professionnel envers ses supérieurs ou lorsque l’on rencontre quelqu’un de très important : Dumontと申します (Dumont to moushimasu), qui se traduit également par « Je m’appelle Dumont » étant donné qu’il n’existe pas de telle distinction en français. Les Japonais seront généralement surpris d’entendre un étranger utiliser cette formule de politesse honorifique ! Si vous l’utilisez dans un contexte informel cependant, vous risquez de faire sourire vos interlocuteurs et de passer pour quelqu’un de très, très poli !

La plupart du temps les Japonais se présentent avec leur nom de famille. Dans le cadre professionnel, avec leur nom de famille suivi de leur prénom. Cependant, si le contexte est détendu, informel — soirées, rencontres d’amis — on peut n’utiliser que son prénom pour se présenter.

hommes s'inclinant les uns envers les autres

Que faire ensuite ?

Pour étoffer un petit peu plus votre présentation, vous pouvez donnez différentes indications telles que votre âge, votre origine, votre profession… :

  • J’ai 32 ans – 32歳です (san juu ni sai desu) ;
  • Je suis Français / Je viens de France – フランス人です / フランスから来ました (furansujin desu / furansu kara kimashita) ;
  •  Je suis étudiant – 学生です (gakusei desu) ;
  • Je travaille dans (…) – (…)で働いています (de hataraite imasu).

Petite note : en japonais, il existe des suffixes honorifiques comme -san, -chan, -kun, -sama… Il ne faut surtout pas en utiliser lorsque l’on parle de soi, et donc lorsque l’on se présente.

À la fin « Yoroshiku »

Pour finir, il existe une expression très utilisée au Japon dont on se sert quasiment toujours à la fin du jikoshōkai. Il s’agit de « よろしくお願いします » (yoroshiku onegai shimasu), qui peut avoir plusieurs sens selon le contexte. Dans notre cas, il s’agit de demander à votre interlocuteur sa bienveillance pour cette nouvelle relation qui débute témoigne de votre reconnaissance pour cette nouvelle rencontre. On répondra « こちらこそよろしくお願いします » (kochira koso yoroshiku onegai shimasu) qui signifie « il en va de même pour moi ».

Ça donne peut-être l’impression qu’il y a beaucoup à savoir uniquement pour se présenter en japonais, mais dans la pratique c’est plutôt facile quand on sait tout ça. On se présente brièvement, on s’incline, on utilise les bonnes formulations et le tour est joué ! De plus, les Japonais sont en général très reconnaissants de voir des étrangers maîtriser ces quelques codes si ancrés dans leur culture ! Et si vous voulez en savoir plus sur les us et coutumes japonais, pourquoi pas en apprendre davantage sur les diverses salutations utilisée quotidiennement au Japon ?

Pour en connaître plus sur la culture japonaise, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.