Vivre à Kofu est une expérience unique en comparaison des autres grandes villes du Japon. Certes la ville reste vivante puisqu’elle est la capitale de la préfecture de Yamanashi, mais elle est également très calme et paisible pour une grande métropole, avec ses vues sur le Mont Fuji au sud et ses alentours bordés par la campagne japonaise.
De par sa localisation exceptionnelle, on ne doute pas que la nourriture a de quoi y attirer les curieux ! Mais qu’est-ce qui différencie réellement Kofu des autres métropoles ?

Et bien nous avons dressé une petite liste pour le savoir…

Visiter

Le château de Kofu

Connu sous le nom du château de Maizuru, le site du château de Kofu date du XVIe siècle. Il comprend les ruines du château d’origine ainsi que quelques répliques, et son parc tout comme son château sont particulièrement intéressants à cet égard, puisque le site est un peu plus dépouillé que la plupart des sites historiques japonais qui ont été reconstruits et totalement réaménagés. Il reste cela dit très bien entretenu, et mérite à lui seul au moins un jour d’exploration !

Le temple Kai-Zenkoji

Notre liste ne serait pas complète sans notre temple favori. Également édifié au XVIe siècle, le temple Kai-Zenkoji n’est pas sans rappeler le temple Zenkoji de Nagano. Et pour cause, il a été construit sur le même modèle que ce dernier, de peur que les guerres ne ravagent l’édifice originel. Cependant, Kai-Zenkoji offre une visite beaucoup plus calme que le temple de Nagano. Et ce, bien qu’on y retrouve les mêmes aspects architecturaux qui ont fait le charme de son illustre ancêtre.

Les gorges de Shosenkyo

Au nord de la ville se trouvent les gorges de Shosengyo, une partie du parc national de Chichibu Tama Kai. Très réputées dans la région, on y trouve notamment l’un des meilleurs spots des environs pour venir admirer le rougissement des feuilles en automne : l’armée d’arbres qui borde le long de ses rives.

La pagode de Chureito

La pagode de Chureito

La pagode de Chureito est un passage obligé lorsqu’on explore Kofu et la préfecture de Yamanashi. Son coucher de soleil sur fond de Mont Fuji est d’ailleurs l’une des prises de vue les plus célèbres du Japon, alors pourquoi ne pas la voir de vos propres yeux ?

Les 5 lacs du Mont Fuji

Reconnus comme étant l’une des plus belles vues du Japon, les 5 lacs qui bordent le sud de la ville offre une magnifique vue sur le Mont Fuji. Chaque lac étant différent, nous vous recommandons fortement de tous les visiter.

Fuji-Q Highland

Si vous êtes à la recherche de sensations fortes, Fuji-Q Highland est fait pour vous ! Le Japon est réputé pour ses parcs à thèmes, et Fuji-Q ne vous décevra pas avec son attraction principale : un grand huit avec vue sur le Mont Fuji !

Le barrage d’Arakawa en automne

Le barrage d’Arakawa endigue le lac géant de Nosen. Si vous êtes de passage dans les gorges de Shosengyo, le barrage peut donc faire l’objet d’une visite intéressante de par sa localisation dans les montagnes et les vues spectaculaires qu’il offre au printemps et en automne.

les nouilles hôtô

Manger et boire

Comme dans toute bonne ville du Japon, la nourriture est l’une des premières choses à découvrir à Kofu. Notamment les nouilles hôtô, qui sont réputées dans toute la région de Yamanashi.

Véritable spécialité locale, les nouilles hôtô sont de fines nouilles udon cuites dans un bouillon de miso et servies dans un plat en fer. La chaleur du plat fait que les nouilles restent toujours chaudes, tout comme leur saveur reste intacte. Les nouilles hôtô sont d’ailleurs si populaires à Kofu, qu’un festival leur est dédié tous les ans à la mi-avril !

Si les nouilles valent à elles seules le détour, sachez également que la région regorge de fruits et de légumes de saison ! Il est même possible d’aller cueillir des fraises et du raisin pour une bouchée de pain directement dans les fermes des environs, et il est généralement plus facile de s’approvisionner en fruits et légumes frais à Kofu que dans d’autres villes du Japon où ces denrées peuvent rapidement coûter cher.

Et qui dit raisin dit vin !

En effet, bien que le Japon ne soit pas réputé pour sa viticulture , la topographie et le climat de la région ont fait de Yamanashi un centre viticole très populaire sur l’archipel. Des tours sont même organisés dans les vignes de la région, ce qui peut être une bonne expérience pour se familiariser avec la campagne et le savoir-faire japonais.

Mont Fuji

Pourquoi vous devriez vivre à Kofu ?

Maintenant vous savez quoi voir à Kofu si vous y habitez, mais pourquoi au juste devriez-vous y vivre ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, c’est une ville très calme et proche de la nature. Que vous soyez adepte de la randonnée, fana de la montagne, or que vous aimez simplement explorer les environs, vous y trouverez donc votre compte. Vous aurez d’ailleurs déjà pu remarquer que la moitié du Mont Fuji se trouve dans la préfecture de Yamanashi, ce qui fait que vous ne serez jamais bien loin du sentier de Yoshida pour commencer l’ascension de la plus grande montagne du Japon si vous élisez domicile à Kofu !

De part sa proximité avec la nature, la saison des sakura au printemps, tout comme celle des momiji en automne, y sont d’ailleurs spectaculaires ! Et sa proximité avec le volcan actif du Mont Fuji en font un lieu de choix pour tout ce qui est onsen (les sources thermales japonaises) et autre lieu de retraite loin du tourbillon urbain.

En tant que ville à taille humaine, soulignons aussi qu’il est facile de s’y déplacer ! Et que ce soit à vélo ou à pied, la ville n’attend que d’être découverte. Sa petite taille est également un atout linguistique, puisque les habitants de Kofu sont facilement enclin à parler Japonais avec les étrangers. Beaucoup plus que dans certaines grandes villes du pays, où le tourisme de masse a refroidi les esprits et fait hiberner les cœurs.

Dans un autre registre, un autre aspect intéressant de la région de Kofu est le festival du feu de Yoshida qui s’y tient tous les ans à fin de la saison des randonnées. A cette occasion, des torches sont allumées dans toute la ville et bercent les rues d’une jolie lumière tamisée.

Enfin, il est important de noter que Kofu est proche de tous les autres grands centre du pays. C’est pourquoi il est facile d’atteindre Tokyo en moins de 2 heures de train !

Maintenant que Kofu n’a plus aucun secret pour vous, serez-vous prêt à venir y étudier ?

Si vous être intéressé(e) par d’autres brèves de vie japonaise, n’hésitez pas à découvrir les autres articles de notre blog sur Go!Go!Nihon.