Similitudes et différences entre le japonais et le français

By Tao
Temps de lecture: 5 minutes

Il n’y a pas beaucoup de similitudes entre le japonais et le français, ce qui est probablement l’une des raisons pour lesquelles les francophones peuvent trouver cette langue difficile à apprendre, et vice versa.

Pour un francophone, les kanji et leurs significations peuvent ressembler à des hiéroglyphes, tandis que pour un japonais, notre langue profondément genrée où l’utilisation du masculin et du féminin est déterminante, n’a pas de sens logique.

Cependant, il existe certaines similitudes entre ces deux langues. 

Gairaigo (外来語)

Le japonais utilise de nombreux mots empruntés aux langues occidentales et le français ne fait pas exception à la règle. Sans même le savoir, vous connaissez d’ores et déjà quelques mots de vocabulaire en japonais ! Ces mots empruntés majoritairement aux langues occidentales sont appelés gairaigo (外来語), qui signifie littéralement mots venant de l’extérieur.

Certains de ces mots n’ont pas d’équivalent “japonais”. Ils sont utilisés en l’état et font partie intégrante du vocabulaire et de la langue. D’autres ont un équivalent en japonais mais avec le temps l’usage du gairaigo  a été préféré et de nos jours certains japonais, surtout les jeunes générations, ne connaissent pas forcément les mots japonais d’origine.

Voici quelques mots français plutôt couramment utilisés en japonais et qui ont la même signification dans les deux langues : 

Japonais

Romaji

Français

ビストロ

bisutoro

Bristrot

ビュッフェ

byuffe

Buffet

 クレヨン

kureyon

Crayon

クレープ

kurēpu

Crêpe

クロワッサン

kurowassan

Croissant

グラタン

guratan

Gratin

マヨネーズ

mayonēzu

Mayonnaise

ポトフ

potofu

Pot-au-feu

Vous remarquerez que la plupart des mots utilisés font référence à des termes culinaires.

Vous pourriez également être surpris par le nombre de mots japonais utilisés en français. Nous utilisons tous des mots japonais sans y faire attention. Là aussi les termes culinaires sont très présents : sushi, sashimi, ramen, etc. mais nous utilisons également d’autres mots japonais dans le langage courant. 

Voici quelques mots japonais plutôt couramment utilisés en français et qui ont la même signification dans les deux langues :

Japonais

Romaji

Français

つなみ

tsunami

Tsunami

マンガ

manga

Manga

かみかぜ

kamikaze

Kamikaze

きもの

kimono

Kimono

カラオケ

karaoke

Karaoke

ぼんさい

bonsai

Bonsaï

ふとん

futon

Futon

えもじ

emoji

Emoji

D’autres mots japonais que vous connaissez déjà en français ici.

Keigo (敬語) 

En japonais, la notion de politesse et de respect est un élément essentiel et incontournable de la langue. On parle même d’un langage spécifique, dit keigo (敬語), littéralement langage du respect. Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons réalisé un article entier sur le sujet.

Le français a également son propre système avec l’utilisation du vouvoiement et de certaines expressions ou formules prédéfinies. Au Japon comme en France, il est toujours important et bien vu d’être poli et respectueux lorsqu’on s’adresse à quelqu’un, surtout en dehors du cercle familial et amical. 

Cependant, il est généralement admis que cela n’est pas aussi important et central en français qu’en japonais. Nous y reviendrons un peu plus loin dans cet article.

Différences entre le japonais et le français 

Certes, il y a beaucoup plus de différences entre le japonais et le français mais voyons les choses du bon côté ! Cela signifie simplement qu’il y a plus à apprendre et à découvrir ! Voici quelques-unes des principales différences entre ces deux langues.

Origines 

Le français et le japonais ont des origines et un parcours très différentes. 

Le français est une langue romane qui tire la majeure partie de ses origines du latin. Le français est aujourd’hui parlée en France, en Belgique, au Canada, au Luxembourg, en Suisse et dans plus de 51 autres pays, principalement en Afrique. On estime qu’il y a environ 300 millions de francophones dans le monde. Avec le temps, le français est devenu la 5ème langue mondiale et demeure encore aujourd’hui la langue officielle de nombreux États au niveau diplomatique, ce qui fait d’elle la langue de la diplomatie.

En revanche, personne ne connaît les origines exactes du japonais. Il n’est pas entièrement lié à une autre langue comme le français est lié au latin par exemple. Selon les théories les plus répandues, le japonais serait plus ou moins lié au coréen et aux langues ouraliennes et/ou langues altaïques. Ces langues comprennent les langues turques et mongoles, ainsi que les langues parlées en Finlande, en Hongrie et en Estonie. Le japonais présente également de fortes influences chinoises dans son écriture ce que nous allons aborder plus en détail dans le point suivant.

Système d’écriture

Alors que le français utilise l’alphabet latin comme unique système d’écriture, le japonais utilise trois systèmes différents : les hiragana, katakana et kanji. Pour l’écriture des hiragana et des katakana, il y a 46 syllabes de base, les hiragana sont souvent utilisés pour les mots japonais et les katakana pour les mots d’origine étrangère, dit gairago (外来語) comme nous l’avons vu plus haut.

Les kanji eux sont des caractères d’origine chinoise. Il existe plus de 50 000 caractères, mais en réalité, la plupart des japonais sont loin d’en connaître autant. Pas de panique, si vous apprenez le japonais et visez le plus haut niveau du JLPT (Japanese Language Proficiency Test), il vous faudra en connaître environ 2000. 

Vous pouvez en apprendre davantage sur les systèmes d’écriture japonais ici.

Structure des phrases

Le français suit toujours la même structure “sujet, verbe, complément“, alors que le japonais ne suit pas vraiment une structure fixe même si on retrouvera souvent le schéma “sujet, complément, verbe“. En japonais, le verbe est placé à la fin de la phrase, ce qui peut être déroutant au début pour les étudiants.

Par exemple, la phrase : “Je prends un petit-déjeuner tous les jours à 7 heures” devient :
は毎日7時に朝ごはん食べます
Watashi wa mainichi shichiji ni asagohan o tabemasu. 

Prononciation

D’une manière générale, le japonais comporte moins de voyelles et de consonnes que le français et les sons sont très proches les uns des autres. Cela signifie que vous prononcez la plupart du temps les choses comme elles sont écrites, ce qui n’est pas vrai pour le français. Par exemple, même si les mots “eau”, “os” et “haut” sont tous écrits différemment, ils ont tous la même prononciation à l’oral.

La prononciation du japonais n’est pas forcément compliquée pour une francophone. Il n’est pas toujours facile d’identifier et de prononcer correctement les consonnes doubles ou les voyelles longues, mais globalement il n’y a pas de difficulté majeure.

En revanche, pour un japonais, certains sons sont souvent problématiques comme la prononciation du son “r”. Le japonais ne contient pas ce son à proprement parler. Des mots comme “ramen” ne se prononcent pas avec un “r” dur, mais plutôt avec un son que l’on peut identifier entre le “r” et le “l”. La distinction entre des consonnes proches peut également porter problème, comme le r et le l, le v et le b, ou encore le b et le p.

Discours formel / poli

L’une des raisons pour lesquelles le japonais peut être difficile à apprendre est due à ses différents niveaux de discours. Le keigo (敬語), ou discours honorifique, est un élément incontournable du japonais, surtout si vous envisagez de travailler au Japon. Au sein même de ce discours honorifique, il existe différentes variantes selon la situation et la personne à laquelle vous vous adressez. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article. 

En français, on peut utiliser le vouvoiement, certaines expressions ou formules de politesse, mais il n’existe pas d’équivalent au keigo. 

Apprenez le japonais avec Go! Go! Nihon

Si vous voulez en savoir plus sur la langue japonaise, pourquoi ne pas envisager d’étudier le japonais au Japon ? Si vous ne pouvez pas encore vous rendre au Japon, suivre un cours en ligne est l’une des meilleures façons de débuter votre apprentissage. Go! Go! Nihon propose un cours de japonais complet pour débutants en collaboration avec l’école de langue japonaise Akamonkai. Pour en savoir plus sur ce cours, cliquez ici.

Si vous souhaitez étudier au Japon mais que vous manquez de temps, Go! Go! Nihon propose également d’incroyables voyages d’étude où vous pouvez apprendre le japonais et profiter de la culture japonaise pendant quelques semaines. Nous proposons également un cours accéléré de 2 semaines pour les débutants, où vous apprenez des expressions essentielles dans la vie de tous les jours au Japon.

Contactez-nous pour plus d’informations et n’oubliez pas de consulter notre blog pour en savoir plus sur la langue, la culture et la société japonaises.

Partagez cet article

Go! Go! Nihon

Articles Liés

Conseils pratiques
Culture japonaise
Vivre au Japon