Pourquoi les vivants devraient-ils être les seuls à s’amuser ? Le 7ème mois de chaque année, le Japon célèbre l’Obon, l’une des plus grandes périodes de fête de l’année. Qu’est ce que l’Obon ? En résumé, il s’agit d’un rassemblement familial avec une pointe de surnaturel. C’est une fête avec les êtres chers pour la mémoire et la célébration de la vie.

Et le meilleur dans tout cela ? L’esprit des ancêtres défunts se joint également aux festivités. Continuez la lecture pour en apprendre plus sur qu’est-ce que l’Obon et les célébrations qui lui sont associées.

Qu’est ce que l’Obon ? 

L’Obon est une fête traditionnelle japonaise dédiée à la famille et aux êtres chers défunts. C’est un mélange entre Halloween et Thanksgiving en Amérique du Nord.

Les familles qui célèbrent l’Obon se rassemblent dans leur ville natale, rendent visite aux pierres tombales, pratiquent des rituels et participent à des festivals. Mais, il peut y avoir des différences de coutumes entre les familles.

L’Obon est célébré en général du 13 au 15 août au Japon. En fonction du calendrier qu’elles suivent, certaines régions la célèbrent en juillet.

Temple Sensoji

L’histoire de l’Obon 

La véritable origine de l’Obon n’est pas très claire. En revanche, il existe bien une histoire de plus de 500 ans fortement liée aux traditions bouddhistes.

Les légendes racontent qu’il y a fort longtemps un disciple de Bouddha eut une vision de sa défunte mère. Elle était enfermée au Royaume des fantômes affamés (à savoir : pas un super endroit). Il réussit à libérer l’esprit souffrant de sa mère en lui offrant de la nourriture et à boire.

Cette histoire a évolué petit à petit avec le temps et, en parallèle, la signification de l’Obon a également changé.

Aujourd’hui, l’Obon est considéré comme une fête familiale pour la célébration des êtres chers vivants et défunts où l’on porte des kimono et des yukata en profitant des festivals traditionnels. On y mange même de la street food japonaise.

Comment célébrer l’Obon & les festivals de l’Obon 

Une série de rites mystiques rythment les événements et festivals de l’Obon. En premier, apprenez plus de détails sur ces rituels puis où vous pouvez y participer.

Les rituels de l’Obon

  • Les préparatifs. Avant l’Obon, certaines familles préparent deux ornements pour l’arrivée de leurs ancêtres, appelés Shouryou Uma (精霊馬). Il s’agit d’une aubergine (représentant une vache) et un concombre (représentant un cheval) avec des baguettes plantées à l’intérieur. Ils représentent l’espoir des familles que les esprits arrivent rapidement à dos de cheval et repartent lentement à dos de vache.
  • L’accueil des ancêtres. Le premier jour de l’Obon, les fêtards allument un petit feu appelé ogara (麻幹). Les esprits des défunts de la famille suivent la fumée créée par ce feu pour retourner sur la terre des vivants.
  • La visite des pierres tombales. La plupart des familles prend le temps de visiter les tombes pour honorer leurs ancêtres. Il est de coutume de nettoyer les pierres, d’apporter le saké et la nourriture favorite du membre de la famille ainsi que d’offrir de l’eau et des fleurs. 
  • Faire ses adieux. Le dernier jour de l’Obon, il est temps de dire au revoir et de s’en aller. Grâce aux lanternes traditionnelles chochin (提灯), les familles guident les esprits dans les tombes. Il est aussi commun de voir les lanternes flottantes appelées toro nagashi (灯籠流し) lors d’un rituel. Il s’agit dans tous les cas d’une scène nostalgique, émouvante et mélangeant la joie et la tristesse.

Danseuses au festival awa odori

Les festivals de l’Obon

  • Bon Odori – Festival de danse de L’Obon.Le Bon Odori (盆踊り) est une célébration à ne pas manquer pour accueillir les esprits des ancêtres. Vous y trouverez de nombreux fêtards et danseurs en tenue traditionnelle dans les rues dansant sur le rythme des tambours Taiko. Les danses sont variables selon la région et donnent naissance à une soirée animée de plein de divertissements.

Le festival le plus populaire est celui de Gujo Odori (郡上おどり) dans la préfecture de Gifu. Il est articulé autour d’un petit groupe de performeurs qui s’installent sur une plateforme surélevée au milieu de la ville.

Au fur et à mesure que la fête se déplace dans la ville, de 20h jusqu’à l’aube, vous aurez l’occasion de regarder 10 danses traditionnelles Odori. Il s’agit vraiment d’un spectacle extraordinaire.

Gardez en tête que vous serez l’un des 30,000 spectateurs présents. Et même si c’est bondé, vous aurez au moins plein d’occasions de mettre un peu plus  en pratique votre japonais.

  • Les festivals Okurubi (送り火). Les Okurubi sont des petits feux censés guider les esprits vers l’au-delà. Mais certaines régions allument d’immenses feux de joie le long de la mer ou dans les montagnes.

Renseignez-vous sur le Gozan no Okuribi (五山の送り火) de Kyoto pour observer le sommet de la montagne en feu. Ou bien, le Funakko Nagashi (舟っこ流し) d’Iwate où les noms des défunts sont écrits sur du papier et accrochés sur un bateau que l’on brûle quand il est sur l’eau.

Apprenez-en plus sur le Japon avec Go ! Go! Nihon

Vous voulez en apprendre plus sur les traditions comme l’Obon ? Nous vous invitons à en lire plus sur la société et culture japonaises sur notre blog et à nous suivre sur Instagram, TikTok et Facebook.