Cela peut surprendre, mais Halloween au Japon est un événement incontournable ! Entre les décorations, les promotions dans les magasins, les émissions sur le thème de l’horreur, et les défilés costumés, Halloween fait partie de ces fêtes importées d’Occident qui connaissent un fort succès sur l’archipel.

Un succès commercial tout d’abord, puisque l’événement génère chaque année plus de 12 milliards de yens de recettes, mais également social, puisque que la fête américaine s’apparente aujourd’hui à un véritable matsuri !

Que symbolise la fête de l’horreur au Japon ? Quelles sont les coutumes que les Japonais ont adoptées pour Halloween ? Retour sur l’un des événements les plus attendus de la fin de l’année !

Fêtards en costumes d'Halloween

Les origines de Halloween au Japon

Si Halloween est aujourd’hui l’un des événements commerciaux les plus importants du pays, ce n’est pas un hasard.

Introduite par Tokyo Disneyland dans les années 2000, la fête n’est au départ qu’une stratégie commerciale visant à attirer plus de visiteurs pendant la saison des feuilles rouges.

Une campagne de deux semaines est alors mise en place durant laquelle le parc est totalement redécoré, et les Japonais sont même invités à se glisser dans la peau de leur personnage Disney favori pour l’occasion. Peluches Mickey habillées en magicien, nourriture aux couleurs de Halloween, et parade à l’effigie des grands méchants de la franchise, c’est tout un univers mignon et déjanté qu’offre Disneyland à ses visiteurs.

La démarche trouve alors rapidement son public, et très vite, le concept s’exporte en dehors du parc à thème.

Aujourd’hui, la fête américaine est totalement adoptée par les Japonais de la nouvelle génération. Et ce qui n’était autrefois qu’un événement commercial prendrait désormais des airs de matsuri.

Friandises d'Halloween

Une fête occidentale aux allures de festival japonais

Vitres de magasins pleines de toiles d’araignées, bonbons à la citrouille, et chauve-souris en peluche dans les cafés, difficile à croire que Halloween n’était pas populaire il y a encore 15 ans de cela sur l’archipel.

Pourtant, c’est bel et bien le cas. Et l’événement n’est réellement devenu incontournable qu’il y a une dizaine d’années seulement, lorsque les Japonais ont réadapté les traditions occidentales.

Adieu le porte à porte pour demander des bonbons qui peut paraître malpoli dans une société où il ne faut pas déranger l’Autre, exit l’héritage celte voulant que Halloween soit un jour dédié à la communion des morts lorsqu’on a les festivités de Obon, ici on ne conserve que l’art du déguisement et la tradition du défilé. Deux éléments qui s’intègrent parfaitement à la culture japonaise, et qui rappellent étrangement ceux du matsuri…

Généralement dédiés aux divinités locales, les matsuri sont des festivals traditionnels qui se tiennent tout au long de l’année un peu partout sur l’archipel. Ce sont des moments de rassemblement importants où on boit et mange à la santé des kami (esprits du shinto), et où on admire les processions durant lesquelles les habitants du quartier défilent vêtus de costumes traditionnels.

Comme les matsuri, Halloween au Japon a cette capacité à rassembler les foules.

C’est une occasion de se retrouver entre amis, qui répond ainsi directement aux valeurs de partage et de vivre ensemble qui cimentent la culture japonaise. On se déguise ensemble, on défile ensemble, et on s’amuse ensemble !

Un événement qui tombe à pic dans le calendrier japonais, puisque l’automne n’admet pas encore de date importante pour se retrouver !

En effet, Halloween au Japon se situe entre deux saisons riches en festivals : l’été avec Obon et Tanabata (la fête des étoiles), et l’hiver avec le Shichi-go-san (matsuri durant lequel on emmène les enfants de 3, 5 et 7 ans au sanctuaire pour leur porter chance) et les festivités de fin d’année. La fête de l’horreur apparaît donc comme une occasion de se réunir durant cette période creuse en matsuri nationaux (les festivals locaux ayant lieu toute l’année), et s’apparente ainsi à un véritable matsuri contemporain.

Deux femmes en déguisement

Que faire à Halloween au Japon ?

Vous l’aurez compris, Halloween est un événement très important au Japon. Et notamment dans les grandes villes comme Tokyo, où les quartiers branchés vivent au rythme de la fête de l’horreur.

Décorations en tout genre, accessoires de mode, bonbons et gâteaux aux couleurs de Jack O’Lantern, vous pourrez profiter de tout un tas de produits à l’effigie de la fête si vous êtes de passage sur la capitale au mois d’octobre. Sans oublier bien évidemment les défilés qui animent les grandes rues le 31 au soir !

Clous du spectacle, les défilés de Halloween pullulent à l’approche du Jour J. Et que ce soit dans les bars, les clubs ou même dans la rue, ils sont un incontournable auquel de nombreux jeunes participent chaque année.

Parmi ces processions de l’effroi, le défilé de Shibuya est sans nul doute le plus célèbre du pays. Accueillant chaque octobre plus de 100 000 festivaliers déguisés autour du Shibuya Crossing, le défilé de Shibuya est un événement à lui tout seul. Et de nombreux Japonais viennent parfois de loin pour pouvoir y assister.

Moyen de rencontrer de nouvelles personnes, d’échanger, et de faire la fête, Halloween est donc un événement auquel vous ne pourrez pas échapper au Japon ! Vous voulez faire partie des festivités ? Contactez-nous dès aujourd’hui pour vivre au Japon et vous joindre au défilé !