Lorsqu’on pense à la musique japonaise, la J-pop est certainement l’une des premières choses qui nous vient à l’esprit. AKB48, Arashi, Morning Musume, depuis la diffusion massive de la pop culture japonaise à l’étranger, ces groupes locaux se sont également fait un nom à l’international.

Pourtant, le Japon possède une histoire très riche en matière de musique traditionnelle ! Et de nombreux instruments ont aussi fait sa renommée mondiale de ce côté-là. C’est le cas par exemple du shamisen, un instrument à corde qu’on associe souvent à la Geisha, mais également du taiko (太鼓), l’un des fameux tambours japonais qu’on vous présente aujourd’hui.

Représentation d'un taiko

Le taiko, un tambour multi-fonction

Dans de nombreuses cultures, les instruments à percussions ont été les premiers instruments à voir le jour. Faciles à fabriquer, les premiers tambours ne demandaient qu’un bâton et une surface à battre pour pouvoir être utilisés. Ils servaient alors aussi bien dans le domaine militaire que dans le domaine agricole, et étaient déjà appréciés artistiquement pour leur son unique.

Au Japon, on les utilisait notamment depuis l’antiquité pour organiser les troupes en cas de conflits, pour communiquer entre villages, pour faire fuir les corbeaux qui malmenaient les récoltes, et pour rythmer les matsuri et les pièces de Kabuki.

Importés au Japon d’Asie continentale, les techniques de fabrication et d’utilisation des tambours japonais ont été rapidement perfectionnées avec le temps. Un style unique et reconnaissable entre tous s’est ainsi créé, et la tradition du taiko s’est peu à peu répandue sur l’ensemble de l’archipel grâce aux écoles qui ont su transmettre ce savoir-faire ancestral.

C’est pourquoi la tradition du taiko demeure encore aujourd’hui. Et bien que le son du tambour ne sert plus à former les bataillons, il fait encore partie intégrante du paysage sonore des matsuri.

Les différents types de tambours

Il existe bien évidemment différents types de tambours traditionnels au Japon. Et que ce soit par leur forme ou par les matériaux avec lesquels ils sont fabriqués, ils n’auront pas tous le même son ni la même utilisation. Afin de rester concis, nous nous focaliserons ici sur les deux principaux types de taiko qui existent sur l’archipel : le Nagadō-daiko (aussi appelé Wadaiko 和太鼓) et le Tsuzumi ().

Wadaiko

Le Wadaiko est probablement le type de tambour japonais le plus connu dans le monde. De 30 cm de diamètre pour les plus petits à 180 cm pour les plus grands, ces taiko sont composés de deux surfaces à battre. On les utilise généralement posés sur le sol avec de longues baguettes en bois, et leur son est très apprécié lors des matsuri ou des fêtes de village.

Tsuzumi

Contrairement au Wadaiko, le Tsuzumi prend la forme d’un sablier. Généralement de petites tailles, ces taiko portatifs sont attachés au buste des joueurs par des sangles pour pouvoir être utilisés. Ce sont les tambours qu’on utilise habituellement aux théâtres Noh et Kabuki.

Présentation de tambours japonais

Les tambours japonais dans le monde

Bien que les taiko ravissent les oreilles des Japonais depuis des siècles, ce n’est qu’après les années 1950 que ces derniers font leur apparition en Occident.

On les retrouve notamment sur scène sous la forme de Kumidaiko, un ensemble de tambours japonais joués par des groupes de 5 à 10 musiciens qui revisitent les classiques de la musique traditionnelle nippone.

Entraînants et dynamiques, ces groupes ont rapidement su séduire le public occidental. Et aujourd’hui, quelques groupes comme Kodò ont même acquis une renommée internationale suffisante pour donner régulièrement des concerts à l’étranger, contribuant ainsi à la diffusion de la culture japonaise à travers le monde.

Issu d’une tradition millénaire, le taiko est donc un instrument emblématique de la culture locale. Si d’aventure, vous désiriez écouter de la musique japonaise, n’oubliez pas son côté traditionnel ! Et si non content d’écouter, vous voulez apprendre, joignez-vous à un voyage études au cours duquel vous pourrez faire l’expérience d’une leçon de taiko. Le son du taiko vous charmera, cela ne fait aucun doute !

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.