Dormir sur un futon japonais

Temps de lecture: 3 minutes

Lorsque vous vous installez au Japon, il y a beaucoup de choses à régler, mais la première étape consiste à aménager votre nouvelle maison. Il y a tout à faire, du tri des factures à l’achat d’un grand nombre d’équipements et de meubles, et quelle est la partie la plus importante de toute maison ? Le lit bien sûr, et au Japon, cela signifie souvent un lit futon.

Qu’est-ce qu’un futon ?

Pour beaucoup d’occidentaux, un lit futon évoque l’image d’un canapé bon marché qui se transforme en lit, mais cela ne pourrait pas être plus éloigné du futon japonais traditionnel. Le futon traditionnel (布団) se compose de trois parties : le matelas, shikibuton (敷き布団), la couette, kakebuton (掛け布団), et l’oreiller, makura (枕). Le matelas et la couette sont en coton, qui est un bon isolant et permet de rester au frais en été et au chaud en hiver. L’oreiller est traditionnellement rempli de haricots.

Pour faire le lit, les pièces sont disposées directement sur le sol. Le sol étant souvent en tatami (畳), un panneau souple fait d’un noyau de paille de riz ou de polystyrène, recouvert de paille de jonc tressée. Cela le rend beaucoup plus doux et plus confortable pour dormir directement car le tatami a un léger “rebond”, contrairement aux planchers en bois.

S’il existe de nombreuses différences avec les lits occidentaux, l’une des plus importantes est que le futon est rangé chaque matin. Les maisons japonaises sont connues pour être petites et compactes, et l’espace est souvent compté. Ainsi, le lit futon japonais est conçu pour se plier soigneusement et, avec la couette et l’oreiller, il est rangé dans une grande armoire ou un placard afin que la pièce puisse être utilisée pour d’autres activités pendant la journée.

Histoire du futon

On dit que le futon a évolué à partir du moment où les gens dormaient sur des nattes qu’ils déroulaient. Comme aujourd’hui, il y avait peu d’espace et les familles partageaient souvent les chambres, ce qui laissait peu de place pour dormir.

À l’origine, on considérait que seuls les riches nobles avaient des futons rembourrés plutôt que des nattes, car ils étaient coûteux à produire et il n’y avait pas de fabrication à grande échelle. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle, lorsque le coton a été plus largement disponible et que les échelles de production ont augmenté, que le futon tel que nous le connaissons aujourd’hui est devenu plus largement utilisé par la population.

Au cours du siècle dernier, la popularité du futon s’est répandue dans le monde entier et il s’est occidentalisé pour ces nouveaux marchés. C’est là qu’intervient le cadre en bois, qui s’adapte aux différents environnements dans lesquels il est utilisé. Le sol en tatami n’est pas courant en dehors du Japon et la structure en bois a été introduite pour s’adapter à un sol plus dur et aux sensibilités occidentales en général. Toutefois, le futon reste inchangé pour le marché japonais.

Entretien du futon

S’ils sont bien entretenus, les futons peuvent durer jusqu’à 15 ans et doivent être remplacés moins souvent qu’un matelas occidental. Cependant, il est important de les entretenir correctement pour qu’ils durent aussi longtemps et, tout aussi important, qu’ils restent confortables.

Il est fréquent de voir les shikibuton et les kakebuton suspendus à l’extérieur des maisons ou sur les balcons des gens pour les aérer. Pour réduire les risques d’acariens ou d’insectes, il est également courant de les battre. Traditionnellement, les gens utilisent un tataki futon (布団叩き), une fine natte de tatami sur un bâton pour les battre, mais vous pouvez improviser si vous ne pouvez pas vous en procurer un dans votre magasin local à 100 yens.

Bien sûr, il existe aussi de nombreuses autres inventions japonaises très pratiques pour garder votre futon en parfait état. Par exemple, pendant la saison des pluies, il est difficile de faire sécher les choses, mais vous pouvez utiliser un futonkansōki (布団乾燥機), qui souffle de l’air chaud dans le futon pour le sécher. Il peut également faire office de chauffage en hiver pour réchauffer votre futon avant de vous coucher, pour des nuits douillettes.

Maintenant que vous connaissez les tenants et les aboutissants d’un lit futon traditionnel au Japon, vous pouvez vous installer pour passer des nuits paisibles !

Pour plus d’informations sur le style de vie japonais, consultez notre blog Go! Go! Nihon.

Partagez cet article

Go! Go! Nihon

Articles Liés

Conseils pratiques
Culture japonaise
Vivre au Japon