Le Japon compte quatre saisons et plusieurs micro-climats. Parmi eux, la saison des pluies, qui s’étend de mi-juin à début juillet sur l’ensemble de l’archipel, est un moment assez redouté des voyageurs européens. Averses, chaleur, humidité, la saison des pluies peut rapidement s’avérer handicapante lorsqu’on y est confronté pour la première fois.

Mais c’est également une période très agréable pour découvrir le pays sous un nouvel angle. Et le mauvais temps réserve aussi son lot de bonnes surprises… pour peu qu’on s’y prépare !

Afin de passer ces semaines de pluie dans les meilleures conditions, voici quelques petites astuces pour apprécier la saison des pluies au Japon !

Qu’est-ce que la saison des pluies ?

La saison des pluies, dite Tsuyu (梅雨), est un micro-climat causé par la rencontre de deux masses d’air, une masse froide venant du nord et une masse plus chaude venant du sud.
Cette collision va alors engendrer un temps maussade pendant plusieurs semaines, où averses et vent vont venir se mêler à la chaleur du début de l’été.

Bien que la saison des pluies s’étende habituellement de mi-juin à début juillet sur l’archipel, toutes les régions ne sont pas touchées de la même manière. Et si Hokkaido a tendance à être épargné, à Okinawa, les averses commenceront généralement un mois plus tôt, tandis que dans le Tohoku, elle ne surviendront qu’à la fin du mois de juin.

Attention, saison de pluie ne veut pas dire qu’il pleut tous les jours non plus ! Et les jours de pluie sont bien souvent espacés de belles éclaircies qui vous permettront de profiter pleinement du début de l’été.

Les parapluies transparents sont nos meilleurs amis lors de la saison des pluies !

Bien s’y préparer

Afin d’éviter les mauvaises surprises, mieux vaut bien se préparer. Et quoi de mieux qu’un parapluie tout neuf pour ne pas finir trempé à la fin de la journée ?

Au Japon, il est coutume de prendre avec soi un petit parapluie rétractable pendant toute la saison des pluies. Pratique et peu encombrant, il se glisse facilement dans le sac et s’utilise aisément lorsque une averse pointe le bout de son nez.

Si vous vous laissez surprendre par la pluie, vous pouvez aussi acheter un parapluie au konbiniSimples et de bonne qualité, ces grands parapluies transparents résistent au vent et ne coûtent qu’entre 500 et 800 yens en moyenne. Ce sont de véritables incontournables au Japon ! Et vous serez surpris de voir le nombre de Japonais qui en achètent régulièrement !

Bien que garder son parapluie H-24 avec soi semble incommodant, ce n’est pas forcément le cas au Japon. Et que se soient dans les magasins, les restaurants, ou les supermarchés, il y aura toujours un endroit où déposer son parapluie pour vaquer à ses occupations les mains libres. Dans le cas contraire, les enseignes vous proposeront un sac spécial dans lequel le glisser. Au moins, on ne vous suivra pas à la trace !

Comme la saison des pluies au Japon tombe en été, il fait aussi très chaud et lourd. Bien choisir ses vêtements est donc primordial si vous ne voulez pas suffoquer sous la chaleur et la pluie.
Privilégiez les vêtements larges et aérés, et n’oubliez pas les chaussures fermées et étanches ! On a souvent tendance à vouloir mettre des sandales quand il fait chaud, mais pendant la saison des pluies ce n’est pas ce qu’il y a de plus idéal. On vous aura prévenu…

Rizières japonaises

Apprendre à l’apprécier

Même si elle demande un peu plus de préparation que certains autres micro-climats, la saison des pluies au Japon n’a pas que des mauvais côtés. Et c’est d’ailleurs une très belle période pour visiter les endroits verts !

Entre l’odeur des fleurs fraîchement humides, et les jolis reflets de la pluie sur le bois, l’atmosphère bucolique des temples et des sanctuaires shinto est parfaite en ce début de saison !
Notamment avec les hortensias bleus, les Ajisai (紫陽花), qui sont souvent plantés autour des temples et qui sont en pleine floraison en cette période de l’année. Découverts au Japon, les Ajisai sont aujourd’hui le symbole de la saison des pluies ! Ce serait donc dommage de passer à côté…

À faire également, les sorties à la campagne ! Au début de l’été, le ciel adopte de jolies couleurs qui viennent se marier à merveille avec le vert de la végétation environnante. Perdu entre les montagnes et les rizières, il y a donc de très beaux paysages à découvrir !

En effet, les rizières japonaises attendent la saison des pluies avec impatience. Et elles sont aménagées de manière à recueillir juste ce qu’il faut d’eau pour répondre aux besoins des récoltes. Visiter une rizière pendant la saison des pluies est donc un bon moyen d’en apprendre plus sur le fonctionnement de la riziculture au Japon. Pensez-y !

Le teru teru bozu, la poupée qui changerait le climat !

Jouer avec le temps

Si vous n’aimez pas la pluie, peut-être aimeriez-vous pouvoir changer le climat d’un coup de baguette magique ? Ce n’est pas vraiment possible, mais certains Japonais s’y essaient et tentent d’attirer le beau temps à l’aide de petites poupées de chiffon : les teru teru bozu (てるてる坊主). Sous la forme de petits fantômes blancs, ces poupées seraient des talismans censés apporter le soleil. On les place alors au-dessus des fenêtres et des portes à l’aide d’une corde, et on chante une comptine dans le but de lancer le charme.
A contrario, si vous désirez qu’il pleuve, il faut pendre le petit fantôme la tête en bas !

La saison des pluies au Japon n’est donc pas si terrible, alors pourquoi ne pas prendre le temps de s’émerveiller de ce que la pluie peut vous offrir ?

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.