Qui n’a jamais entendu parler des productions du Studio Ghibli ? Le Voyage de Chihiro, Mon Voisin Totoro, ou encore Le Château ambulant, tous ces films ont connu un immense succès à l’international.

Fondé par le célèbre réalisateur Hayao Miyazaki, le Studio Ghibli est en effet l’un des studios qui domine le monde de l’animation au Japon. Avec son univers mêlant magie et réalisme, il a alors su conquérir le cœur de millions de fans. Des fans qui se pressent chaque jour au musée Ghibli de Mitaka (Tokyo), un espace tout aussi intriguant que la franchise à qui il est dédié.

Sur le chemin du Musée Ghibli

Partez en voyage à la Chihiro

Vous avez décidé aujourd’hui de (re)plonger dans le monde fascinant de Miyazaki ? Parfait, nous allons vous guider !

Afin de se rendre au musée Ghibli, plusieurs chemins s’offrent à vous. Le plus courant ? Prendre la navette du musée au départ de la gare de Mitaka (ligne Chuo, à 20 min de la gare Shinjuku).
Située à la sortie sud de la station, il est impossible de la rater ! Avec ses couleurs jaunes et ses personnages de Ghibli dessus, la navette du musée est un ovni parmi les bus de ville qui balaient le petit quartier. Le trajet vous coûtera alors 320 yens (2,58 euros) et vous serez directement déposé aux portes du musée.

Le bus n’est pas pour vous et vous préférez marcher ? Sachez qu’il est également possible de se rendre au musée Ghibli à pied depuis les gares de Mitaka et de Kichijoji. Le premier trajet, très bien balisé, vous mènera à destination en suivant de petites pancartes à l’effigie du studio, tandis que le deuxième vous fera passer par le parc Inokashira, un petit coin de verdure réputé à Tokyo pour ses cerisiers au printemps et pour ses momiji en automne. Dans les deux cas, vous arriverez au musée en moins de 20 minutes.

Faites-vous accueillir par Totoro lui-même !

Arrivé au musée, vous serez accueilli par l’un des personnages phares de la franchise : Monsieur Totoro en personne !
Reconverti en réceptionniste pour l’occasion, Totoro garde l’entrée verdoyante des lieux.
Avec son architecture extravagante et ses plantes qui colonisent ses murs à la Arietty, l’entrée du musée Ghibli donne déjà le ton de la visite. Profitez-en alors pour prendre quelques photos puisque le voyage qui vous attend se fait sans pellicule. En effet, les photos sont interdites à l’intérieur du musée !

Une fois les portes passées, plusieurs surprises vous attendent. Et bien que nous conserverons les secrets bien gardés du studio, nous ne pouvons que vous conseiller de commencer par la petite salle de projection située à deux pas du guichet.

Accessible avec les billets d’entrée, la salle de projection diffuse une production inédite du studio.
La production en question dure alors une quinzaine de minutes, n’a pas de sous-titres en langues étrangères, mais parlera certainement à tous les amoureux de Ghibli même si ces derniers ne parlent pas (encore !) japonais.
D’ailleurs, si vous désirez mettre votre compréhension à l’épreuve une fois que vous aurez fait des progrès dans la langue de Miyazaki, sachez que le musée diffuse un nouveau court-métrage tous les deux-trois mois ! Vous ne serez donc pas déçu si vous visitez le musée plusieurs fois dans l’année !

Comme s’il n’y avait pas assez de bonnes raisons de multiplier ses visites, sachez également que le musée a mis au point un système de billets plutôt intéressant. En effet, chaque ticket est une œuvre d’art à lui tout seul !
Représentant une mini-bande de film composée de trois vignettes dont l’intrigue est tirée de l’une des œuvres majeures du studio, les billets d’entrée du musée raviront donc certainement les fans de la franchise désireux d’entamer une collection.

Totoro, le guichetier du musée

Percez les secrets du musée

Une fois le court-métrage visionné, place à la découverte des lieux !

Totalement plongée dans les ténèbres, la petite salle située à droite de l’entrée du musée fait un très bon point de départ. Entièrement dédiée à la conception numérique, elle ravira alors les mordus d’animation.
En effet, différentes séquences animées reprenant chacune une technique bien particulière des studios vous y attendent ! Que ce soit une projection de film ou un zootrope 3D, les techniques utilisées vous donneront alors une meilleure idée du travail des studios. Une manière originale de faire découvrir son univers, que le musée propose tout au long de sa visite.

En effet, l’idée de stimuler les 5 sens des visiteurs est quelque chose qu’on retrouve tout au long du premier étage du musée.
Parmi les attractions incontournables de ce dernier, on citera notamment le chat-bus, un énorme chat en fourrure dans lequel on peut monter comme les personnages de Mon Voisin Totoro ; le magasin de Mama Aiuto inspiré de Ponyo sur la falaise, où on retrouvera tout un tas de friandises toutes plus appétissantes les unes que les autres ; ou encore la salle de lecture portant le doux nom de Mitaka, comme un hommage au quartier qui accueille le musée, dont les livres mettront vos compétences en japonais à l’épreuve.

Le chat bus dans le film Mon Voisin Totoro

À l’étage, changement de décor. Cette fois, c’est un espace dédié au maître des lieux, le grand Hayao Miyazaki, qui vous attend.

Deux salles se partagent alors l’étage : le bureau du réalisateur et une salle d’exposition.
Charmant en tout point, le bureau de Miyazaki présenté dans le musée Ghibli est une reproduction parfaite du lieu de travail du fondateur du studio. Avec ses dessins accrochés de-ci de-là, ses crayons qui s’éparpillent par milliers, et ses story-boards qui s’amoncellent sur le bureau, cet espace aussi intimiste qu’intriguant est un excellent moyen de comprendre le processus de création d’une œuvre. Il permet également une immersion totale dans la peau du maître qui inspirera certainement les apprentis dessinateurs.

Non loin de là, une grande salle met en avant des expositions éphémères.
Au moment de l’écriture de cet article, le musée accueillait par exemple une exposition dédiée à la nourriture ! Il y avait donc de petites pièces reprenant les célèbres cuisines des œuvres du studio comme si elles étaient de véritables plateaux de cinéma, ainsi que des plats en plastique comme on en présente habituellement dans la devanture des restaurants au Japon. Le thème des expositions changeant régulièrement, cette salle est donc aussi une bonne raison de visiter le musée plusieurs fois !

La salle des expositions clôt généralement la visite du musée Ghibli. Cela dit, rien ne vous empêche de prolonger votre voyage en vous rendant dans les jardins du musée. Dehors, un homme de fer tout droit sorti du Château dans le ciel vous y attend. Ce serait dommage de ne pas le saluer avant de quitter les lieux, non ?

La statue de l'homme de fer du Château dans le ciel

Envie de tenter l’aventure ? On vous explique comment faire !

Si vous avez décidé de partir explorer le monde de Ghibli, mieux vaut s’y prendre un peu en avance puisque vous ne trouverez pas de billets à vendre aux portes du musée.

Pour acheter votre billet depuis l’étranger, il vous faudra alors passer par un site ou une agence du groupe JTB. Les adresses de ces sites sont généralement accessibles depuis les sites officiels du Studio Ghibli, et sont différentes en fonction de chaque pays.
L’année est alors découpée en trois périodes de 4 mois, et les billets des 4 mois suivants y sont disponibles à partir du 1er jour de la période. Pour acheter les billets du 1er janvier au 1er avril par exemple, il faudra donc vous rendre sur le site dès le 1er janvier.
Autre moyen de se procurer vos entrées pour le musée depuis l’étranger : le site internet de la célèbre marque de konbini Lawson. Ce dernier est un peu plus pratique que les sites du JTB, puisque les billets sont mis en vente tous les 10 du mois précédent. Si vous désirez acheter un billet pour le mois de janvier par exemple, vous pourrez alors le faire dès le 10 décembre.

Enfin, si vous êtes déjà au Japon, sachez que vous pouvez acheter votre billet dans l’un des nombreux Lawson qui peuplent l’archipel. Ces derniers suivent le même principe que le site internet de la chaîne. Avec plus de 12 000 Lawson dans tout le pays, on ne doute pas que vous réussirez à vous procurer un billet !

Vous savez désormais comment vous rendre au musée et comment acheter votre billet ? Alors qu’attendez-vous pour partir à l’aventure ?

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.