Quand on commence à apprendre le japonais, on a souvent tendance à passer par notre langue maternelle pour comprendre la signification du nouveau vocabulaire : sayounara (さようなら), ohayou (おはよう), ou encore arigatou (ありがとう), tous ces mots trouvent leurs équivalents en français. Pourtant, il existe de nombreuses locutions typiquement japonaises qui ne possèdent pas de traduction exacte dans les autres langues. Et pour cause, ces dernières ne font sens que dans un contexte donné !

Revue de quelques-unes de ces expressions japonaises que l’on rencontre fréquemment au cours de la journée…

Onigiri itadakimasu

7h30 : petit-déjeuner – Itadakimasu / Gochisōsama

Rien de tel qu’un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée ! C’est également le moment de découvrir notre premier couple d’expressions japonaises : itadakimasu et gochisōsama.

Itadakimasu (頂きます) vient du verbe  »recevoir ». Si cette locution peut très bien être utilisée au moment d’accepter un présent, elle se rencontre plus généralement au moment des repas. Prononcé avant le début de ces derniers, itadakimasu diffère alors de notre  »bon appétit » national. En effet, il ne s’adresse pas aux autres convives, mais exprime ici notre gratitude aux animaux et aux plantes ayant sacrifié leurs vies pour que nous puissions nous nourrir. C’est pourquoi les Japonais l’emploient même lorsqu’ils mangent seuls, les mains jointes et la tête légèrement inclinée vers le bas.

Et il en est de même pour l’expression japonaise gochisōsama (ご馳走さま). Faisant référence au  »festin », gochisōsama se prononce généralement les mains jointes pour clôturer le repas et remercier ainsi la personne ayant préparé ce dernier. Cette une expression très utilisée par les Japonais lorsqu’ils quittent un restaurant.

Otsukaresama en japonais

18h : fin de la journée – Otsukaresama / Gokurōsama

La journée touche à sa fin. Avant de rentrer chez soi, il est alors d’usage de saluer ses collègues par l’expression japonaise otsukaresama (お疲れ様). Basé sur le verbe tsukareru (疲れる), littéralement “se fatiguer”, otsukaresama fait référence à l’état de fatigue dans lequel se trouve une personne après une longue journée de travail. Les Japonais l’utilisent ainsi, au moment de sortir du bureau, la tête légèrement inclinée vers le bas pour féliciter et remercier leurs collègues des efforts qu’ils ont accomplis aujourd’hui. Adressée à un subalterne, la locution sera alors remplacée par gokurōsama (ご苦労さま).

Le subordonné utilisera néanmoins otsukaresama pour répondre aux mots d’encouragements de son supérieur. À noter qu’à la forme polie, on rajoute “desu” (です) pour témoigner de son respect : otsukaresama desu.

Bien qu’il se rencontre essentiellement en fin de journée, ce couple d’expressions japonaises peut également s’entendre le matin lorsqu’un employé arrive plus tard que ses collègues pour encourager ces derniers, et s’excuser indirectement de son arrivée tardive.

19h : retour à la maison – Okaeri / Tadaima

De retour chez soi, il ne reste plus qu’à annoncer son arrivée !

Pour se faire, les Japonais utiliseront l’expression tadaima (只今) . Dans son intégralité, tadaima kaerimashita (只今帰りました), issue du verbe  »revenir », tadaima permet non seulement de signaler sa présence mais également de sous-entendre que le retour s’est déroulé sans encombre. Comme pour l’expression ittekimasu, tadaima se prononce à haute voix sur le pas de la porte, sans destinataire clairement établi et attend une réponse.

Okaeri (お 帰り), construit lui aussi à partir du verbe  »revenir », est alors prononcé par l’un des membres du foyer pour souhaiter un bon retour à l’occupant qui vient tout juste de rentrer.

Des locutions importantes en société

Bien qu’elles puissent paraître redondantes, ces expressions japonaises sont des marques de politesse qu’il serait très mal-vu d’omettre. Plus encore, elles s’apparentent à des gages de respect. Que ce soit envers un collègue, un ami ou un membre de la famille, ces locutions permettent alors de montrer à l’interlocuteur toute l’importance qu’on lui accorde, et de lui exprimer notre reconnaissance pour tout ce qu’il fait pour nous au quotidien. Bien plus que de simples habitudes, ces expressions sont donc emblématiques du savoir-vivre à la japonaise.

Les expressions mentionnées ci-dessus ne font que donner un aperçu des us et coutumes du Japon. Pour vous familiariser davantage et en connaître plus encore, venir étudier au Japon est la porte d’entrée idéale. Contactez Go! Go! Nihon pour savoir comment vous pouvez réaliser ce rêve aujourd’hui !