Le sanctuaire Fushimi Inari — ou Fushimi Inari Taisha, 伏見稲荷大社, situé à Kyoto, est un sanctuaire shintō fondé en 711. À l’origine, il a été construit en l’honneur des divinités de l’agriculture, et plus particulièrement pour le kami (神, « Dieu » en japonais) Inari, déesse du riz qui apparait sous la forme d’un renard. Raison pour laquelle on retrouve beaucoup de statues et statuettes de renards un peu partout sur les lieux. On peut aussi noter la présence de chats sauvages, mais eux n’ont rien à voir avec Inari !

10.000 Torii rouges

Le sanctuaire aux 10.000 torii rouges

La particularité principale de ce lieu, et ce qui le rend si célèbre à travers le monde est la présence en son sein de plusieurs milliers de torii rouges (ces portiques traditionnels japonais) qui forment un chemin le long de la colline sur laquelle le sanctuaire est construit. Le sanctuaire aux 10.000 torii est également un nom sous lequel cet endroit magique est connu. Ce sont en majorité des dons qui ont été faits de tout le pays par des particuliers, des familles ou des entreprises et sur lesquels figurent en caractères japonais non pas des écrits religieux ou des incantations, mais plutôt une forme de publicité. Il s’agit en effet des noms de ces personnes et de ces entreprises qui ont financé les portails.

La date d’arrivée dans le sanctuaire du torii et la ville d’origine du donneur sont également mentionnées. Information intéressante à retenir, car quand on ne lit pas le japonais on peut vite penser que la calligraphie sur ces torii pourrait avoir un quelconque rapport direct avec les divinités honorées ici.

Statue de renard

Se rendre au Fushimi Inari Taisha

Accessible facilement, (la sortie de la station de train Inari donnant directement sur le sanctuaire) l’endroit vous projette dans un Japon traditionnel, ancré dans le temps et promet une douce journée sous la fraîcheur des arbres et sous l’ombre des torii. Les paysages y sont surprenants, et la verdure se marie très bien avec le rouge des portiques et autres autels que vous rencontrerez sur le chemin. Pour atteindre le sommet et pouvoir dire que l’on a grimpé la colline du Fushimi Inari Taisha, il faut compter environ 2 heures. Plus on progresse dans la vallée, moins il y a des gens.

Effectivement, beaucoup de touristes viennent uniquement pour le parcours qui se situe au pied du sanctuaire, pour se balader, faire des photos en kimono… Mais monter en vaut la chandelle. Vous allez avoir une jolie vue sur la ville après une petite heure de marche et pourrez en profiter pour vous reposer en posant vos yeux sur l’horizon avant de repartir.
L’entrée est gratuite et le sanctuaire ne ferme jamais. Si vous préférez tenter l’expérience unique de grimper la colline la nuit, c’est également possible ! Le calme qui y règne pourrait vous surprendre…

Pour finir, on peut également noter que le sanctuaire Fushimi Inari apparait dans le film « Mémoires d’une Geisha », qui se passe principalement dans le Kyoto des années 30/40, plus précisément à Gion.

Alors, êtes-vous prêt à vous lancer à l’assaut du sanctuaire Fushimi Inari Taisha ?