Si vous êtes étudiant, vous devez très certainement faire attention à vos finances. Se loger, se nourrir, mais aussi profiter un peu de son séjour à l’étranger, tout ça doit tenir dans le budget du mois, et avouons-le, ce n’est pas toujours simple au Japon ! Pourtant, un peu d’organisation et quelques petites astuces peuvent grandement vous faciliter la vie ! Où faire ses courses pour sauver quelques yens ? Comment se déplacer pour pas cher à l’autre bout du pays ? Voici quelques petits conseils pour faire des économies au Japon !

Les Share-Houses sont un bon moyen de faire des économies au Japon !

Se loger

Évitez les frais d’emménagement !

Louer un appartement au Japon et en France, c’est un peu différent. Et parmi les différences notables, on compte notamment les frais d’emménagement ! Appelés shikikin  (敷金) et reikin (礼金), ces frais sont généralement obligatoires pour la plupart des logements présents sur le marché immobilier japonais. Le premier correspond aux frais de  »bienvenue », une sorte de cadeau fait au propriétaire qui équivaut en général à deux mois de loyer, et le second s’apparente au dépôt de garanti qu’on récupérera à la fin de son bail si l’appartement est laissé en bon état. Ce dernier équivalant lui aussi à un ou deux mois de loyer, un emménagement au Japon pourra vite vous revenir très cher ! Et si vous ne voulez pas vous retrouver à payer 4 mois de loyer d’une traite, mieux vaut bien relire les annonces immobilières qui vous intéresse !

Privilégiez les share houses

Afin d’éviter des dépenses faramineuses, les share houses peuvent être la solution à adopter. Ne comportant généralement aucun frais d’emménagement (ou très peu), leur loyer est souvent moins cher que celui d’un logement individuel. Le Principe ? Partager les communs avec d’autres personnes tout en ayant sa propre chambre. Bon marché, les share houses sont également conviviales et pratiques, notamment pour les étudiants ! En effet, ces hébergements ne sont pas réservés qu’aux étrangers. Et comme de nombreux Japonais y vivent aussi, opter pour un logement partagé peut être un bon moyen de travailler son japonais au quotidien !

À noter enfin qu’il existe également des Guest-Houses où les chambres sont partagées. Si vous avez un tout petit budget, cela peut aussi être une option à envisager. Pour plus d’infos, vous pouvez contacter Go ! Go ! Nihon.

Le restaurant familial Sukiya

Se nourrir

Ne pas hésiter à cuisiner

Moins cher que le restaurant, la cuisine maison reste le meilleur moyen d’économiser une bonne partie de son budget à l’étranger ! Mais c’est également une manière ingénieuse de découvrir de nouvelles recettes et de se familiariser avec les produits locaux traditionnels.

Si vous vivez en share house, pourquoi ne pas en profiter aussi pour partager les frais de nourriture ? Peut-être pourriez-vous apprendre au passage une ou deux recettes auprès de vos colocataires japonais, qui sait ?

Évitez le konbini

Comme les supérettes françaises, les konbini (コンビニ) sont bien plus chers que les supermarchés locaux. Et bien qu’ils soient ouverts 24h/24h, il faudrait mieux ne les utiliser qu’en dernier recours, comme lorsque vous êtes assoiffé et que vous n’avez plus de bouteille d’eau sur vous par exemple.

Allez au supermarché le soir

A contrario, faire ses courses de la semaine au supermarché s’avère bien plus rentable ! Et notamment juste avant la fermeture, puisque les prix sont cassés.

Viandes, légumes, yaourts, ou encore osōzai (お惣菜=), les plats tout préparés japonais, de nombreux produits frais sont vendus à moitié prix ou à -20 %. Regardez donc bien les étiquettes ! Recherchez les  »2 waribiki » (2割引き) et les  »hanwaribiki » (半割引) ou  »hangaku » (半額). Ces derniers indiquent des réductions de 20 à 50 %.

Privilégiez le Drug Store pour les snacks et les produits du quotidien

Bien qu’il soit possible d’acheter ses produits d’entretien au konbini, misez sur le Drug Store. Il y aura nettement plus de choix sur les gammes proposées, et les prix y seront également plus avantageux. Idem pour les gâteaux, les bonbons, et autres snacks salés qui sont généralement moins chers au Drug Store qu’au supermarché. À noter également, que c’est ici qu’on trouve de nombreuses boissons en grand format et à petits-prix !

Faites-vous plaisir de temps en temps… pour pas cher !

Un restaurant de temps à autre, pourquoi pas ? Après tout, il faut bien profiter un peu de son séjour au Japon ! Dans ces cas-là, privilégiez les restaurants bon marché comme les chaînes de gyūdon (牛丼) Matusya, Yoshinoya, ou Sukiya. Ces restaurants familiaux proposent des menus avec plat, riz et soupe, pour moins de 700 yens (5,30 euros), et les boissons sans alcool y sont à volonté ! Pour les amateurs de curry, Coco Ichiban est également une option envisageable. Ces chaînes existent dans tout le Japon, alors profitez-en !

Se déplacer

En vélo

Beaucoup de Japonais utilisent le vélo pour se déplacer en ville. Pratique et écolo, c’est également un bon moyen d’économiser quelques yens sur son budget. Petite particularité cependant, au Japon, il y a très peu de pistes cyclables ! C’est pourquoi la majorité des cyclistes roulent sur le trottoir. Ce qui est très sûr pour les cyclistes… mais parfois un peu moins pour les piétons. Faites donc attention aux autres usagers lorsque vous êtes à vélo !

En bus de nuit pour les longs trajets

Appelés yakōbasu (夜行バス), les bus de nuit restent un bon moyen de se déplacer sur de longues distances. Certes, ils ne sont pas très confortables, mais ils sont beaucoup moins chers que le Shinkansen ! À noter qu’il existe également des trajets organisés spécialement pour les activités de saison. Et de nombreuses compagnies proposent des tarifs réduits pour desservir les stations de ski en hiver, ou les endroits réputés pour leurs cerisiers au printemps.

En avion pour les TRES longs trajets

Parce que 10h de bus de nuit peut rapidement porter atteinte à la tranquillité d’esprit, l’avion peut être une bonne solution pour traverser l’archipel. Pensez à regarder régulièrement les offres des compagnies low cost japonaises. Elles proposent parfois des ventes flash où les billets sont bradés à moitié prix à quelques jours du départ. Ceci est également valable pour les voyages dans le reste de l’Asie !

Bicycle shop at Donki

Les à-côtés

Pensez aux 100 yens shops pour la vie de tous les jours

Comme les bazars français, il y a de tout aux 100 yens Shops ! Des petits appareils électriques, à la vaisselle, en passant par le maquillage, ou la décoration d’intérieur, vous trouverez absolument tout ce que vous désirez dans ces magasins à petits prix. Parmi les plus connus, on citera notamment Don Quijote ou Daiso qui s’étendent sur plusieurs étages dans les quartiers commerçants des grandes villes.

Achetez dans des magasins de seconde main

Que se soit pour les vêtements, les objets de décoration, ou les livres, il existe de nombreux magasins de seconde main au Japon. On vous recommandera notamment les enseignes Book Off et Mode Off, présentes un peu partout sur l’archipel, ou alors les quartiers à  »friperies » comme Koenji et Shimokitazawa si vous êtes de passage sur Tokyo.

Prenez votre carte de fidélité

Très pratiques si vous fréquentez souvent les mêmes boutiques, les cartes de fidélité vous permettront d’économiser quelques yens sur la durée. Basées sur un système de points propre à chaque enseigne, ces cartes peuvent vous permettre de gagner un panier de courses entier, ou d’avoir des réductions sur certains de vos produits favoris. C’est toujours bon à prendre !

Profitez des  »jours spéciaux » pour aller au cinéma ou au karaoké

Au Japon, certains établissements mettent en place des jours de réductions. C’est le cas notamment des cinémas et des karaokés qui proposent chaque semaine des entrées réduites pour les femmes le mercredi, jour du  »Lady’s Day ». Certains karaokés proposent également des réductions pour les hommes le mardi où 2h de karaoké sont offertes pour toute boisson achetée.

Jouez sur les heures creuses

L’électricité est moins chère entre 23h et 7h le lendemain matin. Gardez cela en mémoire si vous voulez faire tourner une machine ou charger un appareil électrique.

Il y a donc toujours un moyen de faire quelques économies par-ci par-là. Qui a dit que la vie au Japon était forcément chère ?

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.