La musique pop japonaise, ou J-Pop, est populaire dans le monde grâce aux films, aux animes et à internet. Mais saviez-vous que le Japon possède également une longue et riche histoire de musique traditionnelle et de théâtre ? La musique traditionnelle japonaise, ou hōgaku 邦楽,  est originaire de Chine mais a su développer avec le temps un son distinct et des coutumes particulières.

Nous vous invitons à continuer la lecture pour tout savoir sur l’histoire et l’évolution de la musique traditionnelle japonaise ainsi que son lien avec le théâtre.

Introduction à la musique traditionnelle japonaise

La musique traditionnelle japonaise comprend en général la gagaku 雅楽, ou musique classique de la cour impériale, et le shōmyō 称名, un type de chant bouddhiste. La Gagaku est la plus vieille musique traditionnelle au Japon et a fait son apparition au Japon au début du 10e siècle en tant que musique de cour chinoise. Le Shōmyō est à l’origine la version chinoise des chants védiques indiens, qui sont les expressions orales des hymnes des anciens textes sacrés hindous.

La musique devint plus accessible en dehors du cercle fermé des temples et du palais impérial et se popularisa dans la société japonaise dans son ensemble. Les instruments de musique traditionnelle se développèrent en même temps que celle-ci.

Les instruments traditionnels japonais

Koto 琴

Le koto est considéré comme l’instrument national du Japon et serait arrivé de Chine au 8e siècle.

C’est un instrument à cordes en bois très épais que l’on joue avec des médiators sur les doigts. Les cordes sont traditionnellement faites de soie (de nos jours, il est plus commun de les faire avec du plastique). On y joue en le couchant sur le sol.

Il existe des instruments similaires en Chine, en Mongolie, au Vietnam et en Corée.

Shamisen 三味線

Cet instrument à 3 cordes vient de l’instrument chinois, le sanxian. Il ressemble à une guitare avec un long manche et on y joue en le tenant de la même façon. Cet instrument a trois cordes et on utilise un médiator plat pour y jouer.

Shakuhachi 尺八 

Il s’agit d’une flûte traditionnelle en bambou à 5 trous. Cet instrument vient d’un instrument chinois introduit au Japon pendant le 7e siècle. On y joue pour la musique, mais aussi lors des méditations de la secte bouddhiste fuke.

Taiko 太鼓 

Le Taiko n’est pas considéré comme un instrument traditionnel au Japon, mais il est très fortement associé à la musique traditionnelle japonaise. Le mot « taiko » veut dire tambour et était d’abord un instrument utilisé sur les champs de bataille avant de devenir un instrument religieux. Il est également utilisé dans la musique gagaku.

De nos jours, on trouve souvent des performances d’ensemble de Taiko et vous verrez et entendrez très souvent des performances de Taiko dans les festivals.

Le théâtre japonais traditionnel

La musique traditionnelle japonaise est fortement liée au théâtre japonais. Vous entendrez et verrez très souvent des instruments traditionnels dans les performances au théâtre. Il existe trois sortes de théâtres classiques majeurs au Japon.

Noh 能

Il s’agit du plus vieil art du spectacle au Japon et l’un des plus vieux au monde qui est toujours joué de nos jours. Il est caractérisé par une absence de décors, des mouvements lents, une musique simple, mais des costumes élaborés. Les acteurs portent des masques pour incarner leur personnage.

Les quatre instruments les plus communs au théâtre Noh sont le taiko, le tambour d’épaule (kotsuzumi, 小鼓), le tambour de hanche (ōtsuzumi, 大鼓) et la flûte traversière (fue, 笛). Cette combinaison est appelée ensemble hayashi (囃子).

Daruma avec des peintures de visage kabuki

Kabuki 歌舞伎 

C’est probablement ce qui vient en tête quand on pense au théâtre japonais. Des costumes complexes, une musique live et des mouvements audacieux caractérisent cette forme de théâtre. Au lieu des masques, les comédiens se peignent le visage pour représenter leur personnage.

Le théâtre Kabuki utilise en général l’ensemble hayashi ainsi que le shamisen.

Bunraku 文楽

Au même titre que le Noh et le Kabuki, le bunraku est considéré comme un théâtre classique majeur au Japon et est inscrit au Patrimoine culturel immatériel à l’UNESCO. Il s’agit d’un spectacle de marionnettes avec un narrateur qui est accompagné par un shamisen. Parfois, le taiko est également ajouté.

Apprenez-en plus sur la culture traditionnelle japonaise

La meilleure façon de connaître la culture japonaise est de l’expérimenter par vous-même. Nous acceptons actuellement les inscriptions pour étudier et vivre au Japon en 2022. Nous vous invitons à visiter notre site pour plus d’informations.

Si vous ne pouvez pas vous engager sur une longue période, nous proposons également des voyages vacances-étude de 2 à 4 semaines qui allient les cours de langue avec des activités culturelles amusantes. Apprenez-en plus ici (en anglais).

Si vous êtes débutant en langue japonaise et voulez visiter le Japon dans le futur, nous vous recommandons notre programme en ligne de 2 semaines en accéléré. Vous y apprendrez les phrases japonaises essentielles et la base de la langue. Pour en savoir plus et vous inscrire, rendez-vous ici.