Véritable institution au Japon, le thé vert – dit ôcha (お茶)- est consommé sur l’archipel depuis des siècles. Autrefois réservé aux nobles et aux moines bouddhistes, il fait désormais partie du quotidien de nombreux Japonais. On le consomme aussi bien au petit déjeuner que lors d’occasion particulière, et ses vertus en feraient l’un des secrets de longévité les mieux gardés du pays.

En effet, les bienfaits du thé vert sur la santé ne sont plus à prouver. Riche en vitamines, en anti-oxydants et en polyphénols (molécules présentes dans les espèces végétales), le thé vert est l’une des plantes médicinales les plus courues d’Asie. C’est pourquoi, les Japonais l’ont longtemps apprécié pour ses propriétés curatives, bien qu’on le déguste essentiellement aujourd’hui pour son plaisir personnel. Petit récapitulatif, de quelques unes de ces propriétés – avérées comme supposées.

Santé du corps

Les bienfaits du thé vert 

Surpoids, diabète, maladies chroniques, douleurs d’estomac, le thé vert serait un allié de poids quand il s’agirait de lutter contre les maux du quotidien. Attention cependant, certains bienfaits seraient avérés tandis que d’autres feraient encore l’objet de controverse !

Un antioxydant ?

Le thé vert est un antioxydant naturel puissant. Capable de capter et de neutraliser les radicaux libres nocifs pour l’organisme, il aurait donc toute sa place dans une cure detox de changement de saison. Si le thé lui-même ne contribue pas directement au processus de désintoxication, il aiderait cependant à activer les enzymes qui jouent un rôle clé dans ce travail. Il stimulerait ainsi le rôle des reins, et aiderait à éliminer les mauvaises toxines.

Un outil efficace pour lutter contre le surpoids, le diabète et le cholestérol

Très prisé des personnes surveillant leur alimentation, le thé vert constitue une excellente alternative aux boissons  sucrées qu’on a pour habitude de consommer. C’est d’ailleurs souvent ce qui lui donne sa réputation de « brûleur de graisses ».

Parallèlement, il augmenterait aussi la sensibilité à l’insuline, et serait donc un atout de choix dans la lutte contre le diabète de type 2. Selon certaines études, on lui prêterait également une capacité à faire baisser le cholestérol.

Un agent préventif contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires ?

De part ses propriétés anti-angiogéniques (capacité à détruire les vaisseaux sanguins se créant dans les tumeurs et à éviter ainsi leur apport en oxygène), le thé vert aurait démontré en étude sa capacité à ralentir la croissance et la prolifération des tumeurs. La médecine lui reconnaîtrait notamment des aspects préventifs dans l’apparition des cancers du sein, de la peau et des poumons, bien que selon le National Cancer Institute, ces résultats ne soient pas encore assez probants pour dresser un parallèle solide entre le thé vert et ces bienfaits supposés.

D’une plus commune mesure, le thé vert est également recommandé pour prévenir des maladies cardio-vasculaires, puisqu’il a tendance à faire baisser la pression artérielle.

Une solution aux maladies chroniques et autres maux du quotidien ?

Riche en polyphénols, le thé vert serait reconnu mondialement pour ses propriétés anti-inflammatoires. Il serait donc particulièrement recommandé aux personnes souffrant d’asthme et d’arthrose, et on le préconiserait aussi en cas de douleurs et de fièvre. Excellent agent antiviral, le thé vert aurait également des propriétés antibactériennes et antifongiques qu’on recommanderait en cas de grippe ou d’angine.

L’ennemi de l’acidité ?

Bien que les aliments aient très peu d’influence sur le PH général du corps, le thé vert serait tout de même conseillé en cas de problèmes de digestion. Il aiderait également à prévenir des caries dentaires. Fait étonnant, il semblerait que l’ajout de vitamine C au thé vert améliorait son effet positif sur le système digestif !

le thé vert

Le thé vert oui, mais pas n’importe comment !

Si les bienfaits du thé vert semblent nombreux, il faut néanmoins rappeler que ces derniers varieraient fortement selon les variétés de thé. Il faudrait donc bien prendre soin de choisir son thé au préalable selon le problème visé, puisque toutes les feuilles ne contiennent pas la même quantité de nutriments.

À ce titre, la manière dont on prépare sa boisson serait également à prendre en considération. Les bienfaits du thé vert, si présents dans une infusion maison, seraient en effet moindres dans les bouteilles vendues en magasin.

En outre, selon le dosage et le temps d’infusion, certaines de ses propriétés pourraient être annihilées. C’est pourquoi selon la variété que vous choisirez, il faudra bien vous renseigner sur le mode de préparation de cette dernière. Et particulièrement sur la température idéale de l’eau, pour être certain de n’en perdre aucun bienfait.

Une chose est sûre cependant, quelle que soit la variété choisie, n’ajouter ni lait ni miel ! Ces derniers nuisent à certains nutriments présents naturellement dans le thé, d’où le fait qu’il soit préférable de le boire sans rien n’y ajouter.

Enfin, bien que le thé vert soit bon pour la santé, il ne faut pas en abuser non plus. Notamment si on est sujet à l’anémie, puisque le thé aurait tendance à capter le fer présent dans l’organisme.

Comme tout ce qui est bon, le thé vert est donc quelque chose qu’il faut savourer avec parcimonie !

 

Bon pour les papilles comme pour la santé, le thé vert japonais est quelque chose qu’il faudra absolument goûter lors de votre passage sur l’archipel. D’autant que comme le dit l’adage « Boire du thé vert chaque matin éloigne la maladie et apporte la joie », alors pourquoi s’en priver ?

Pour en apprendre un peu plus sur les us et coutumes japonaises, n’hésitez pas à suivre les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.