Le kabuki au Japon

Temps de lecture: 7 minutes
Façade du Kabukiza Theater dans lequelles on peut assister à des pièces de kabuki au Japon.

Le kabuki est l’un des grands arts du spectacle, avec une longue et riche histoire et des origines qui remontent à plus de 400 ans. Tout au long de l’histoire, le kabuki a connu de nombreuses transitions et réformes. Pourtant, grâce à de nombreux amateurs de kabuki et aux efforts extraordinaires des acteurs et des producteurs qui continuent à jouer des pièces traditionnelles et à en créer de nouvelles, il occupe une place importante dans la culture japonaise. 


Ces dernières années, le kabuki a beaucoup souffert de la pandémie de COVID-19, avec de nombreuses restrictions et une diminution du public. Mais la pandémie touche à sa fin, le public revient, et la beauté et l’énergie du kabuki sont toujours au rendez-vous.


Grâce à cet article, vous allez découvrir le kabuki, cet art traditionnel japonais !

Le toit aux décorations complexes du Kabukiza theater qui propoesent des pièces de kabuki au Japon.

Il est intéressant de noter que ce sont les femmes qui sont à l’origine du kabuki, mais qu’aujourd’hui, cette forme de théâtre n’est pratiquée que par les hommes.

L’origine du kabuki au Japon remonte au début du XVIIe siècle à Kyoto, lorsqu’une soi-disant servante de sanctuaire, Izumo no okuni, se mit à danser en public. Il fut dit qu’elle imitait un groupe d’hommes appelés kabukimono qui attiraient l’attention du public en se distinguant par leur apparence tape-à-l’œil et leurs mouvements étranges. La danse d’Izumo no okuni a été appelée kabuki-odori (« odori » signifie danse) et est devenue très populaire. Sous l’effet de la popularité du kabuki-odori, de nombreuses autres femmes se sont mises à danser, ce qui les a rendues encore plus célèbres (onna-kabuki).

Cependant, les autorités de l’époque pensaient que l’onna-kabuki portait atteinte à aux valeurs morales et l’ont prohibé. Cependant, il était déjà si populaire que les gens ont essayé de le préserver. Des groupes de jeunes hommes ont repris le rôle (wakashu-kabuki). Cependant, à mesure que le kabuki gagnait en popularité, les spectateurs ont commencé à se disputer leurs acteurs préférés et, une fois de plus, les autorités ont interdit à ces jeunes hommes de pratiquer le kabuki.

Mais ce ne fut pas la fin du kabuki au Japon. Après que les autorités ont interdit aux jeunes hommes la pratique du kabuki, des groupes d’hommes plus âgés s’y sont mis à leur tour (yaro-kabuki). Au fur et à mesure que le yaro-kabuki s’est développé, il est devenu un art du spectacle plus établi avec différents rôles tous interprétés par des hommes, ce qui reste l’une des caractéristiques uniques du kabuki.


Pour en savoir plus, et notamment pour savoir où et comment découvrir le kabuki au Japon ou à l’étranger, poursuivez votre lecture !

Pièces de kabuki

Dans le kabuki, il existe des pièces traditionnelles appelées koten et des pièces plus modernes appelées shinsaku
De quoi parlent les pièces traditionnelles, les koten ? 
Il existe trois types de pièces dans le koten kabuki : jidaimono, sewamono et shosagoto
Une jidaimono est une pièce historique sur des événements qui se sont produits dans le passé. 
La sewamono est une pièce contemporaine qui se concentre sur la vie des gens ordinaires, comme les drames familiaux, les relations amoureuses, etc. 
Les shosagoto sont des pièces dansées.

Quel type est le plus aisé pour un spectateur débutant ? 

Comparées aux jidaimono et sewamono, qui comprennent de nombreuses références culturelles et des lignes en japonais traditionnel, la shosagoto est principalement une danse. Par conséquent, si vous êtes novice, je vous recommande d’aller voir une pièce de shosagoto. Vous serez surpris par la finesse de la danse et apprécierez la musique traditionnelle et les beaux costumes.

En revanche, le nouveau kabuki ou Shinsaku est complètement libre !

Par exemple, le kabuki a adopté Nausicaä de la Vallée du Vent et Final Fantasy X ces dernières années afin d’inviter un public plus diversifié au théâtre.

Il existe également au Japon un kabuki appelé super kabuki, créé pendant la période Showa par Ichikawa Ennosuke III, qui incorpore des techniques et des styles plus modernes, tels que la musique pop contemporaine et les effets sonores. Son neveu, Ichikawa Ennosuke IV, a réussi à attirer un public plus jeune au théâtre. La pièce de super kabuki la plus célèbre de ces dernières années est la pièce One Piece, qui reprend la populaire série de mangas One Piece.

Comment apprécier le kabuki

Il existe de nombreuses façons d’apprécier le kabuki au Japon, et la manière de l’apprécier dépend de chaque public. Cependant, en général, plusieurs caractéristiques du kabuki fascinent le public.

Musique et sons 

Vous pouvez apprécier la musique du kabuki, comme le shamisen, le taiko (tambour) et le nagauta (chansons traditionnelles accompagnant la musique du shamisen). De plus, des claquettes en bois appelées tsuke ajoutent des effets sonores aux scènes essentielles telles que l’entrée, le combat et le départ des acteurs. Le son des tsuke est spécifique au kabuki au Japon et ajoute une excellente dynamique de jeu. 

Les performances 

Bien entendu, les performances des acteurs sont spectaculaires. Nombre d’entre eux pratiques depuis l’enfance, ce qui leur permet de réaliser des performances complexes avec succès. Parmi les techniques splendides qu’ils utilisent pendant les représentations, citons Hayagawari (changement rapide de costume) et Roppo (marche dramatique stylisée). Dans certaines pièces, les acteurs survolent le public en faisant du chunori (performance dans les airs) !

Le kabuki au Japon vaut la peine d’être vu au moins une fois dans sa vie.

Une affiche sur lesquelles on voit des acteurs portant le maquillage caractéristique du kabuki au Japon.

Les costumes  

La diversité des costumes dans les pièces de Kabuki est absolument fascinante. Les couturiers créent des costumes spécifiques à chaque histoire avec des détails incroyables qui ajoutent de la beauté à l’histoire. Selon la saison de la pièce, vous pouvez observer différents motifs et fleurs sur les magnifiques kimonos ! 

Le maquillage

Le maquillage unique du kabuki s’appelle kumadori, et selon la couleur et le motif de ce dernier, on peut savoir si la personne est un héros, un méchant, un noble ou un non-humain. 

Le rouge exprime le pouvoir, le sens de la justice, la jeunesse ou la colère.

Le bleu exprime les méchants ou les fantômes vengeurs.

Le marron exprime les démons et les fantômes (non humains).

À l’origine, les acteurs peignaient leur visage en blanc à l’époque d’Edo, quand le kabuki a commencé, la scène était éclairée à la bougie. Cependant, cette partie de la tradition est encore d’actualité aujourd’hui car elle est devenue une caractéristique unique du kabuki au Japon.

La scène 

La scène de kabuki est unique et utilise de nombreux mécanismes différents qui permettent aux acteurs de surgir, de disparaître et d’apparaître soudainement au-dessus de la scène. De plus, les décors de scène très détaillés, faits à la main, créent une atmosphère spécifique à la pièce. C’est un plaisir que de voir ces objets d’art et d’artisanat fabriqués par des spécialistes.

La différence la plus notable entre la scène du kabuki et une scène ordinaire est que sur la scène du kabuki, il existe un chemin qui relie la scène et le fond de la scène, appelé hanamichi, sur lequel les acteurs peuvent aller et venir. Ce hanamichi relie les acteurs et le public, ce qui fait que les acteurs et le public se sentent très proches, ce qui est unique au kabuki.

Parfois, les acteurs donnent de petits accessoires qu’ils utilisent dans une pièce, comme des journaux, au public qui est assis juste à côté du hanamichi !

Où découvrir le kabuki au Japon

Plusieurs théâtres jouent du kabuki au Japon. Les principaux sont les suivants :

Le théâtre Kabukiza situé à Higashi-ginza, Tokyo.

Le théâtre Shinbashi Enbujo à quelques pas du théâtre Kabukiza. 

Le théâtre Kyoto Minamiza dans la ville de Kyoto. 

Le théâtre Osaka Shochikuza à Osaka. 

On trouve d’autres théâtres partout dans le Japon, comme le Hakataza de Fukuoka et le Misonoza de Nagoya. Les acteurs de kabuki font aussi fréquemment des tournées dans le pays afin de montrer le kabuki en dehors des grandes villes. C’est à ne pas rater si l’une d’entre elles passe près de chez vous ! 

Display of tickets and performances of kabuki in Japan outside the Kabukiza theater in Ginza, Tokyo.

Comment acheter des billets pour le kabuki ?

Nous allons vous expliquer comment découvrir le kabuki au Japon dans le théâtre le plus pratique, le Kabukiza Theater à Higashi-ginza, Tokyo.

Chaque jour, il y a deux parties de pièces au théâtre : la matinée et le spectacle du soir. 

Chaque partie dure environ quatre heures, avec quelques pauses entre les deux. Le prix varie en fonction de la classe des sièges, mais il se situe entre 4 000 et 20 000 ¥. 

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en appelant la billetterie du théâtre ou en vous rendant à la billetterie située au sous-sol du théâtre, au deuxième niveau. 

Si vous ne pouvez pas vous dédier quatre heures à une pièce de théâtre, voici la bonne nouvelle !

Au théâtre Kabukiza, les sièges makumi vous permettent d’assister à un acte seulement d’une pièce de théâtre à un prix moins élevé et sont à nouveau disponibles depuis juin 2023. Le prix dépend de la durée de l’acte que vous regardez, mais la fourchette est généralement comprise entre 700 et 1500 ¥ par acte.

Vous pouvez soit réserver vos billets en ligne à partir de midi la veille, soit les acheter sur place à la billetterie makumi située sur le côté gauche du théâtre, le jour où vous assistez à la représentation. Les places makumi n’étaient pas disponibles pendant la pandémie et sont enfin de retour après presque trois ans et demi !

Nous vous recommandons de profiter de cette formidable opportunité. Si vous décidez de découvrir cet art du spectacle magnifique, traditionnel et historique pendant votre séjour au Japon, visitez ce site Web pour obtenir des billets !

Existe-t-il des traductions ? 

Le théâtre Kabukiza avait l’habitude de proposer un guide d’accompagnement en anglais que vous pouviez louer à moindre coût, mais ce service a été suspendu depuis la pandémie de COVID-19. La seule option qu’ils offrent maintenant est d’acheter le programme japonais avec des synopsis en anglais sur la dernière page, que vous pouvez acheter après être entré dans le théâtre ou rechercher des histoires et des récits en ligne avant la pièces.

Le National Theater of Japan, quant à lui, propose un guide avec casque d’écoute en anglais chaque fois qu’il joue du kabuki. Cependant, le théâtre sera fermé pour rénovation d’octobre 2023 à l’automne 2029.


Comme nous l’avons vu précédemment, certaines pièces, telles que les pièces de danse, sont faciles à comprendre car les acteurs se concentrent sur la danse et ne parlent pas ; elles sont donc toujours agréables à regarder sans connaître le japonais. Ces théâtres font de leur mieux pour accueillir les visiteurs étrangers, alors espérons qu’il y aura plus d’options disponibles à l’avenir !

Comment voir du kabuki en-dehors du Japon

Un service de streaming appelé Kabuki On-Demand diffuse en continu certaines pièces de kabuki populaires. Il est disponible dans dix pays et régions à un prix intéressant. Si vous souhaitez faire l’expérience du kabuki chez vous, consultez ce lien pour voir ce qui est disponible !

Si vous souhaitez vous immerger davantage dans la culture traditionnelle, pourquoi ne pas vivre et étudier au Japon ? Visitez notre site Web pour plus d’informations.

Si vous ne pouvez pas vous engager pour une période plus longue, nous organisons également des voyages d’étude de 2 à 4 semaines, qui combinent des cours de langue avec des activités culturelles intéressantes, et vous permettent d’essayer de voir du kabuki pendant votre temps libre. Pour en savoir plus, cliquez ici

Vous vous intéressez aux traditions et à la culture japonaises et vous voulez savoir à quoi ressemble chaque jour ? Pour en savoir plus, consultez notre site Go! Go! Nihon.

Partagez cet article

Go! Go! Nihon

Articles Liés

🎌 Participez à notre prochain webinaire !

Prochaine session → Comment vivre et étudier au Japon : Informations et questions-réponses

Jours
Heures
Minutes
Secondes