Amener votre animal de compagnie au Japon est un processus qui peut être à la fois long et coûteux. Mais, il est tout à fait possible d’amener avec succès votre compagnon à fourrure au Japon. Il vous faudra alors un peu de patience et surtout beaucoup de préparation.

Régions désignées ou non désignées ?

Depuis certaines régions du monde, il est plus facile d’importer un chat ou un chien au Japon que d’autres. Notamment l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Islande, les Îles Fidji, Hawaii et Guam. Ces lieux sont désignés comme zones exemptes de rage par le Ministre de l’Agriculture, des Forêts et des Pêches du Japon.

Pour que votre chat ou votre chien soit considéré comme appartenant à l’une de ces régions, il doit soit :

  • Avoir résidé de manière continue dans une des régions désignées depuis sa naissance.
  • Avoir vécu de manière continue dans une région désignée pendant au moins 180 jours immédiatement avant de déménager au Japon.
  • Avoir résidé de manière continue dans une région désignée depuis son importation directe du Japon.

Si vous ne vivez pas dans une région désignée ou si vous ne remplissez pas l’une de ces conditions, la procédure pour amener votre animal de compagnie au Japon devient un peu plus compliquée.

Micro-puce, vaccinations et analyses de sang

Où que vous soyez dans le monde, vous devez utiliser une puce électronique conforme aux normes recommandées pour le Japon. Les normes pour les puces électroniques sont les normes ISO 11784 et 11785. Ces normes ont veulent que votre animal de compagnie au Japon soit traçable dans tout le pays.
Après le processus de micro-puce, tous les animaux domestiques de régions non désignées doivent se faire vacciner. Le vaccin en question est celui de la rage. Il doit être fait au minimum deux fois, avec un décalage de 30 jours entre les deux. Notez que le Japon accepte uniquement le vaccin contenant le virus inactivé ou le virus recombinant/modifié. Votre animal doit avoir au moins 91 jours au moment de la première vaccination et la puce doit être installée avant de commencer les vaccins.

Après la deuxième immunisation, votre animal de compagnie doit faire l’objet d’un test de détection des anticorps antirabiques. Soyez donc conscient que vous devrez rechercher le meilleur endroit près de chez vous pour faire analyser le sang de votre animal. Cela peut impliquer de dépenser de l’argent pour envoyer l’échantillon de sang dans un laboratoire. Sachez que vous ne pouvez pas demander à n’importe quel laboratoire. Vous devez suivre cette liste homologuée par les autorités japonaises.

Notez en particulier que vous devez entrer au Japon avec votre animal de compagnie tant que la vaccination est encore efficace. Cette période de validité varie en fonction du type de vaccin antirabique.. Pensez donc à le vérifier auprès de votre vétérinaire. Si la période d’efficacité n’est plus active avant votre entrée au Japon, votre animal de compagnie devra recevoir un troisième vaccin antirabique.

Pour les animaux ayant résidé dans une région désignée pendant six mois ou plus, le vaccin antirabique et le test ne sont pas nécessaires.

Période d’attente

Une fois le second vaccin administré et le sang envoyé au laboratoire, vous devez attendre 180 jours avant d’entrer au Japon. Les animaux de compagnie des régions non désignées qui n’ont pas attendu 180 jours sont mis en quarantaine pendant le temps nécessaire pour combler l’attente qui n’a pas été effectuée, à votre charge.

Comme le but de tout ce processus est d’éviter que votre animal de compagnie n’arrive en quarantaine, assurez-vous d’attendre les 180 jours jusqu’au bout ! Cette période d’attente est d’ailleurs un bon moment pour faire tout ce dont vous avez besoin pour préparer votre déménagement au Japon. Par exemple pour réserver votre vol. Et dans un même temps, rechercher la meilleure compagnie aérienne avec laquelle transporter votre animal domestique. Ou encore trouver votre hébergement et remplir toute la documentation nécessaire pour informer le gouvernement japonais de votre intention d’amener un animal de compagnie au Japon.

Pensez également aux choses dont votre animal de compagnie pourrait avoir besoin pendant le vol. Si vous êtes capable de voler avec votre animal de compagnie en cabine, essayez de vous renseigner si vous pouvez emporter des jouets ou un bol d’eau pliable. Mais également toute autre chose qui pourrait rendre le vol moins stressant pour votre animal de compagnie.

Certificat

Que vous veniez d’une région désignée ou non, vous devez informer le service de quarantaine pour les animaux de l’endroit dans lequel vous prévoyez d’entrer. Par exemple l’aéroport de Narita s’il s’agit de votre aéroport d’arrivée. Les informer de votre intention d’amener un animal de compagnie au Japon doit être fait au moins 40 jours avant d’arriver.

Le formulaire de notification peut être rempli en ligne, envoyé par la poste, par fax ou par courrier électronique. Notez que vous devez indiquer votre adresse au Japon sur ce formulaire. Il faut donc vous assurer de vous procurer un hébergement au Japon en premier lieu. Ce formulaire permet d’informer les autorités que vous avez entamé toutes les procédures. On vous demandera aussi de fournir les informations de votre vol.

Si le service de quarantaine d’animaux accepte votre document, vous recevrez un formulaire d’approbation que vous devrez imprimer. Il faudra le montrer au comptoir d’enregistrement lors de votre arrivée au Japon.

animal de compagnie au Japon : chien chez vétérinaire

Contrôle médical final et documentation

Dans les 2 jours avant votre départ pour le Japon, votre animal de compagnie doit être de nouveau examiné par un vétérinaire. Vous devrez également obtenir un certificat, délivré par la direction départementale des services vétérinaires de votre pays d’origine confirmant :

  • La date de naissance et l’âge de votre animal.
  • Le numéro de puce et la date d’implantation.
  • Date de vaccination antirabique, période d’immunité, type de vaccin, nom du produit et fabricant du vaccin.
  • Date du test sanguin pour les anticorps antirabiques et nom du laboratoire qui a effectué le test.
  • Résultats et date de l’inspection clinique finale.

Le certificat sanitaire doit être ensuite validé par l’autorité départementale de votre pays responsable de l’importation et de l’exportation des animaux. Il permet de confirmer le fait que votre animal ne soit pas malade et ne soit pas atteint de la rage avant son voyage.

Que faire si je ne suis pas ces étapes ?

Dans ce cas tous les chats et chiens entrant au Japon seront mis en quarantaine. Cependant si vous avez suivi les procédures précédentes et que tout a été validé par les différents départements, votre animal pourra toujours être mis en quarantaine, mais jamais au-delà de 12 heures.

Les chiens et les chats qui ne répondent pas à ces exigences seront mis en quarantaine avec certitude. Et ce jusqu’à 180 jours, ou quel que soit le nombre de jours pendant lesquels vous n’avez pas attendu après le deuxième vaccin. Encore une fois, ce sera à vos frais.

Et si je souhaite ramener un animal autre qu’un chat ou un chien ?

Les oiseaux, les reptiles, les amphibiens, les poissons, les rongeurs, les lapins et les invertébrés ne doivent pas nécessairement subir la procédure de vaccination antirabique. Néanmoins ils peuvent être soumis à d’autres exigences. Il est préférable de contacter votre autorité compétente. Ou même le Ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche du Japon pour obtenir des informations plus précises.

Pour plus d’informations sur l’importation d’animaux de compagnie au Japon, visitez le site du Ministère de l’agriculture, des forêts et des pêches.

Pour plus de conseils utiles sur la vie au Japon, continuez de suivre notre blog Go! Go! Nihon.