Si vous voyagez au Japon, vous ne pouvez pas passer à côté des Izakaya japonais, et si vous avez l’occasion d’y vivre, cela fera probablement parti de votre vie. Même si vous ne buvez pas, c’est un bon endroit pour rencontrer de nouvelles personnes, partager vos histoires avec des personnes âgées et savourer des plats succulents pendant que vous vous détendez. Mais qu’est ce que c’est exactement, un Izakaya ?

L’izakaya japonais est l’équivalent d’un pub britannique ou américain, mais bien sûr, les Japonais font les choses à leur manière. Il est inhabituel de s’y rendre juste pour boire un verre, au Japon, et il est donc tout à fait naturel de manger en même temps que boire.

Chaque izakaya propose une gamme de boissons et une gamme de petits plats pas chers que vous pouvez commander tout au long de la nuit.

Yakitori japonais

Comprendre le menu

Les Izakayas font partie de la culture japonaise depuis un certain temps, ce qui signifie qu’il existe de nombreux genre traditionnels mais aussi d’autres plus modernes. L’une des plus grandes différences réside souvent dans la présentation du menu. Les « bars » les plus anciens auront leur menu indiqué sur les murs, souvent sur des planches de bois suspendues et les prix seront en caractères japonais plutôt qu’en chiffres romains. Les endroits les plus modernes auront probablement des menus illustrés et certains mêmes auront des tablettes sur lesquelles vous pourrez commander directement sans avoir à parler à qui que ce soit. Si vous souhaitez vivre une expérience plus traditionnelle, rendez-vous dans les endroits les plus anciens et les plus petits, mais assurez-vous de bien réviser vos compétences en matière de lecture de menus, sans quoi vous pourriez vous retrouver avec des plats étranges que vous ne voudriez pas vraiment essayer.

C’est une parfaite transition pour vous parler de la nourriture dans les izakaya japonais. Comme vous pouvez l’attendre d’un « bar » à la japonaise, la plupart des choses proposées seront de petits plats faciles à préparer pouvant être mangés à n’importe quelle heure de la nuit. Les Japonais ont pour habitude d’utiliser toutes les parties de l’animal, ce que vous risquez de remarquer rapidement dans les izakaya japonais. Le yakitori est l’un des plats principaux disponibles et comprend des bâtonnets grillés de chaque partie du poulet : de la peau au cœur, en passant par le cartilage. Par conséquent, si vous n’avez pas envie de tomber sur quelque chose que vous ne pourrez pas manger, faites attention à ne pas commander n’importe quoi. Voici une liste pratique de yakitori pour vous aider à vous repérer :

  • momo (もも), Cuisse de poulet
  • hasami (はさみ), Gésier de poulet
  • sasami (ささみ), Viande de poitrine de poulet
  • negima (ねぎま), Oignon vert et poulet
  • tsukune (つくね), Boulettes de poulet
  • (tori) kawa ((とり)かわ), Peau de poulet (grillée jusqu’à ce qu’elle soit croustillante)
  • tebasaki (手羽先), Ailes de poulet
  • bonjiri (ぼんじり), Queue de poulet
  • shiro (シロ), Petits intestins de poulet
  • nankotsu (なんこつ), Cartilage de poulet
  • hāto / hatsu (ハート / ハツ) or kokoro (こころ), Cœur de poulet
  • rebā (レバー), Foie de poulet

Il n’y a pas que du yakitori au menu, il y a aussi d’autres types de kushiyaki avec d’autres viandes et seront souvent accompagnés de légumes grillés. Vous trouverez aussi du edamame, du tofu, du karaage, des sashimis etc. Il y a beaucoup de choix et cela variera d’izakaya à izakaya.

Pour les plus téméraires, certains des endroits les plus anciens proposeront des snacks intéressants, tels que les insectes ou les cuisses de grenouilles, un aliment généralement connu sous le nom de getemono. Hanbey est un bon endroit pour essayer ces mets car certains des plus grands izakaya ont des menus en anglais, ce qui vous permet de savoir ce que vous allez manger.

Tarifs

Bien que cela dépende du lieu dans lequel vous vous rendez, étant donné le type de nourriture utilisé dans les izakaya, la plupart des assiettes sont bon marchés et varient entre 60 et 300 yens. Certaines chaînes proposent des prix fixes pour chaque proposition du menu (nourriture et boisson) entre 300 et 350 yens. Cela vaut la peine d’être pris en compte si vous ne savez pas si vous mangerez ou boirez beaucoup, car, en fonction des plats choisi, cela pourrait revenir rapidement cher. De nombreux izakaya japonais facturent également entre 200 et 500 yens par personne ou vous facturent un plat d’apéritif obligatoire. Ils ne sont pas toujours très directs lorsqu’il s’agit de ces conditions, alors soyez vigilants et vérifiez s’il en existe une avant de vous installer quelque part, car vous pourriez être facturé si vous changez d’avis après vous être assis.

Tabehoudai Nominoudai

Profiter au maximum

Les Japonais sont bien connus pour être doués dans le monde entier dans tout ce qu’ils entreprennent. Alors évidemment, ils ont aussi des dons particuliers lorsqu’il s’agit de manger ou de boire. Avec votre longue journée de travail au bureau et le dernier train pour rentrer chez vous qui passe vers minuit, vous voudrez profiter au maximum de vos quelques heures restantes pour discuter et vous détendre à l’izakaya de votre choix. La meilleure façon de le faire est de profiter des offres « tabehōdai » (食べ放題) et « nomihōdai » (飲み放題,). Ce sont des options vous permettant de manger ou de boire à volonté souvent proposées dans les menus des izakaya. Vous payez des frais fixes par personne pour une certaine durée et vous pouvez commander autant que vous le souhaitez pendant cette période. C’est définitivement la meilleure façon de profiter et de vous sociabiliser si vous êtes nombreux.

Malgré tout, vous trouverez souvent des limitations sur ces offres. Certains plats ou boissons proposés dans l’offre peuvent être limités et le personnel peut aussi être un peu plus lent à vous servir, en particulier les boissons. Si vous ne choisissez pas tabehōdai mais uniquement les boissons à volonté, vous devrez probablement commander au moins un plat par personne en plus des boissons. Il y a aussi souvent la restriction que tout le groupe doit participer à l’offre. Sachez que même si une personne boit seulement des boissons gazeuses, ce n’est pas grave, car celles-ci peuvent être tout aussi coûteuses.

Il existe une culture de la consommation au Japon, mais dans l’ensemble, les Japonais boivent beaucoup moins le soir que les Européens ou que les Américains, et cela se voit ! Dans certains izakaya, le personnel peut être pris au dépourvu au rythme des commandes si elles sont passées par un groupe étranger. Et puis, les prix sont suffisamment abordables pour que vous en ayez pour votre argent assez rapidement. Avec une boisson normale à un prix compris entre 600 et 800 yens, si vous choisissez de rester pendant environ deux heures et de prendre une formule à volonté, nomihōdai, à environ 2000 yens, il ne faudra pas trop longtemps pour rentabiliser. Le tabehodai est un peu plus simple et souvent les seules restrictions concernent les plats disponibles (il est peu probable que le plat à base de ramen soit inclus, par exemple).

La dernière chose à noter et à faire attention est l’âge de boire. Au Japon, vous n’êtes pas autorisé à boire si vous avez moins de 20 ans. Ce n’est peut-être pas nouveau pour les Américains, mais les Européens doivent faire attention ou vous vous verrez interdit de boire au Japon, même si vous le pouvez à la maison.

Vous comprenez maintenant comment profiter au maximum des izakaya japonais, alors allez-y et allez vous restaurer dans les tous izakayas du Japon.

Pour plus d’informations sur la vie au Japon, continuez à suivre notre blog Go! Go! Nihon.