Si vous prévoyez d’étudier au Japon ou d’y séjourner quelque temps, peut-être vous êtes vous déjà demandé comment emporter des médicaments au Japon, et ce qui allait advenir de votre traitement médical une fois là-bas.

Comme dans tous les pays, le Japon possède une législation stricte concernant l’import de médicaments sur son territoire. Et le non-respect de ces règles peut entraîner un retour forcé en France dès l’aéroport. Quelles molécules sont strictement interdites sur le sol japonais ? Quelles sont les démarches à effectuer pour emmener son traitement médical avec soi ? Petit guide pratique pour ceux qui souhaitent en savoir davantage !

Les médicaments concernés

Bien qu’il soit possible d’importer la plupart de ses médicaments au Japon, certaines molécules nécessitent une autorisation spéciale, dite Yakkan Shoumei (薬監証明). Très important, ce certificat est remis par les autorités japonaises avant votre départ et devra être présenté à l’aéroport d’arrivée lors de votre passage à la douane.

La législation japonaise classe alors les médicaments en cinq catégories : les médicaments qu’on peut acheter sans prescription médicale (exemple : le Doliprane), les molécules délivrées sous ordonnance (exemple : la pilule contraceptive), les narcotiques (exemple : la morphine), les psychotropes (exemple : les antidépresseurs), et les dispositifs médicaux (exemple : les seringues à insuline).

Bien évidemment, les médicaments ne suivent pas les mêmes règles d’importation selon la catégorie à laquelle ils appartiennent. Voici donc ce qu’il faut retenir pour chacune d’entre elles :

Les médicaments sans ordonnance

Pour les quantités inférieures ou égales à 2 mois de traitement, aucune autorisation n’est à demander. Dans le cas contraire, le Yakkan Shoumei est nécessaire.

Les médicaments sous ordonnance

Seuls les traitements de plus d’un mois nécessitent une demande de Yakkan Shoumei.

Les narcotiques

Les narcotiques sont un cas à part dans la législation japonaise puisqu’ils ne rentrent pas à proprement parlé dans la procédure du Yakkan shoumei.
Pour emporter des narcotiques au Japon, il faudra alors remplir une autorisation spéciale à demander quelques semaines avant votre départ au service pharmaceutique de l’aéroport où vous arriverez. Un double de votre ordonnance, ainsi qu’une photocopie de votre billet d’avion où figurent le lieu et l’heure d’arrivée au Japon, seront également à fournir en plus du formulaire.

Les psychotropes

Les règles d’importation concernant les psychotropes varient d’une molécule à l’autre. Et selon le dosage, des médicaments comme le Valium par exemple, pourront être emportés sans demande d’autorisation si la quantité est inférieure à 1,2g.
Afin d’éviter toute mauvaise surprise le jour-J, mieux vaut donc vous renseigner en amont sur les molécules autorisées avec ce guide en anglais.

Les dispositifs médicaux

Les dispositifs médicaux ne demandent pas d’autorisation spéciale s’ils n’excèdent pas le nombre de un par personne (exemple : pas plus d’une ou deux seringues à insuline). Dans le cas contraire, le Yakkan Shoumei est nécessaire.

Les médicaments interdits

Avant de faire une demande de Yakkan Shoumei, vérifiez bien auprès des services pharmaceutiques des aéroports que vos médicaments sont importables au Japon. En effet, certaines molécules restent strictement prohibées par le gouvernement. C’est le cas par exemple des stimulants comme les amphétamines, ou des dosages contenant plus de 10 % de pseudoéphédrine comme l’Actifed.

Emporter ses médicaments au Japon

Comment demander son Yakkan Shoumei ?

Vous avez besoin de remplir un Yakkan Shoumei pour emporter des médicaments au Japon ? Voici les étapes à suivre !

Les documents à fournir

Afin de recevoir votre autorisation, il faudra fournir un certain nombre de documents aux services pharmaceutiques japonais.

  • Un formulaire de demande d’autorisation à remplir selon ce modèle. Ce document est nécessaire pour indiquer le nom des médicaments ainsi que leurs dosages. Il faudra alors fournir deux copies signées du « Import Report of Medication » et un « Explanation of product » sera à remplir pour chaque médicament !
  • Une photocopie de l’ordonnance signée par le médecin pour les médicaments nécessitant une prescription.
  • Une photocopie de votre billet d’avion, ou de tout autre document indiquant le lieu et l’heure de votre arrivée au Japon.

Envoyer les documents

  • Après avoir réuni toutes les pièces nécessaires, scannez-les et envoyez-les par mail au service pharmaceutique de l’aéroport dont vous dépendrez.
    Si vous arrivez dans le Kanto (Tokyo Haneda, Narita…) : Kanto-Shin’etsu Regional Bureau of Health and Welfare
    TEL: +81-48-740-0800 FAX:+81-48-601-1336
    E-mail: yakkan-shomei@mhlw.go.jp
  • Si vous arrivez dans le Kansai (Aéroport du Chubu, aéroport du Kansai…): Kinki Regional Bureau of Health and Welfare
    TEL: +81-6-6942-4096 FAX:+81-6-6942-2472
    E-mail: kiyakuji@mhlw.go.jp
  • Si vous arrivez à Okinawa: Okinawa Narcotics Control Office
    TEL: +81-98-853-7100 FAX:+81-98-853-7101
    E-mail:okinawa-yakuji@mhlw.go.jp

Imprimer son certificat

  • Une fois que le service pharmaceutique aura traité votre demande, vous recevrez votre Yakkan Shoumei par mail. Il faudra ensuite l’imprimer et le conserver avec vous afin de le remettre à la douane lorsque vous arriverez au Japon.
  • Cela prend environ une semaine pour recevoir le certificat. Ne vous-y prenez donc pas à la dernière minute !

Que faire si je n’ai pas assez de médicaments ?

Vous êtes enfin arrivé(e) au Japon, mais vous n’avez pas pu prendre l’intégralité de votre traitement avec vous ? Pas de panique ! Il est toujours possible d’acheter des molécules similaires au Japon.

Si vous séjournez au pays du soleil levant pour plus de 3 mois, vous devrez souscrire à l’assurance nationale. Cette dernière rembourse jusqu’ à 70 % de vos frais médicaux ! Avant de partir, pensez donc à vous renseigner sur les équivalents japonais de vos médicaments français, ainsi que sur leurs coûts. Cela peut toujours servir…

Pour plus d’informations concernant les médicaments au Japon, n’hésitez pas à consulter également le site du Ministère de la Santé (anglais) ainsi que celui de la douane japonaise (anglais). Nous espérons que ce guide vous aura donné une meilleure idée de la procédure pour emporter des médicaments au Japon !

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.