Comment emporter des médicaments au Japon ?

Temps de lecture: 3 minutes

Si vous prévoyez d’étudier au Japon ou d’y séjourner quelque temps, peut-être vous êtes vous déjà demandé comment emporter des médicaments au Japon, et ce qui allait advenir de votre traitement médical une fois là-bas.

Comme dans tous les pays, le Japon possède une législation stricte concernant l’import de médicaments sur son territoire. Et le non-respect de ces règles peut entraîner un retour forcé en France dès l’aéroport. Quelles molécules sont strictement interdites sur le sol japonais ? Quelles sont les démarches à effectuer pour emmener son traitement médical avec soi ? Petit guide pratique pour ceux qui souhaitent en savoir davantage !

Les médicaments concernés

Bien qu’il soit possible d’importer la plupart de ses médicaments au Japon, certaines molécules nécessitent une autorisation spéciale, dite Yunyu kakuninsho (輸入確認書). Très important, ce certificat est remis par les autorités japonaises avant votre départ et devra être présenté à l’aéroport d’arrivée lors de votre passage à la douane.

La législation japonaise classe alors les médicaments en cinq catégories : les médicaments qu’on peut acheter sans prescription médicale (exemple : le Doliprane), les molécules délivrées sous ordonnance (exemple : la pilule contraceptive), les narcotiques (exemple : la morphine), les psychotropes (exemple : les antidépresseurs), et les dispositifs médicaux (exemple : les seringues à insuline).

Bien évidemment, les médicaments ne suivent pas les mêmes règles d’importation selon la catégorie à laquelle ils appartiennent. Voici donc ce qu’il faut retenir pour chacune d’entre elles :

Les médicaments sans ordonnance

Pour les quantités inférieures ou égales à 2 mois de traitement, aucune autorisation n’est à demander. Dans le cas contraire, le Yunyu kakuninsho est nécessaire.

Les médicaments sous ordonnance

Seuls les traitements de plus d’un mois nécessitent une demande de Yunyu kakuninsho .

Les narcotiques

Les narcotiques sont un cas à part dans la législation japonaise puisqu’ils ne rentrent pas à proprement parlé dans la procédure du Yunyu kakuninsho .Pour emporter des narcotiques au Japon, il faudra alors remplir une autorisation spéciale à demander quelques semaines avant votre départ au service pharmaceutique de l’aéroport où vous arriverez. Un double de votre ordonnance, ainsi qu’une photocopie de votre billet d’avion où figurent le lieu et l’heure d’arrivée au Japon, seront également à fournir en plus du formulaire.

Les psychotropes

Les règles d’importation concernant les psychotropes varient d’une molécule à l’autre. Et selon le dosage, des médicaments comme le Valium par exemple, pourront être emportés sans demande d’autorisation si la quantité est inférieure à 1,2g.
Afin d’éviter toute mauvaise surprise le jour-J, mieux vaut donc vous renseigner en amont sur les molécules autorisées avec ce guide en anglais.

Les dispositifs médicaux

Les dispositifs médicaux ne demandent pas d’autorisation spéciale s’ils n’excèdent pas le nombre de un par personne (exemple : pas plus d’une ou deux seringues à insuline). Dans le cas contraire, le Yunyu kakuninsho est nécessaire.

Les médicaments interdits

Avant de faire une demande de Yunyu kakuninsho , vérifiez bien auprès des services pharmaceutiques des aéroports que vos médicaments sont importables au Japon. En effet, certaines molécules restent strictement prohibées par le gouvernement. C’est le cas par exemple des stimulants comme les amphétamines, ou des dosages contenant plus de 10 % de pseudoéphédrine comme l’Actifed.

Envoi de médicaments au Japon

Les mêmes classifications et restrictions qui s’appliquent à l’introduction de médicaments au Japon s’appliquent également à l’envoi de médicaments au Japon. Il est illégal d’envoyer des médicaments interdits au Japon. Si vous le faites, les articles seront saisis et ne vous seront pas envoyés. Selon le type de médicament, vous risquez des conséquences plus graves, notamment l’expulsion.

Comment faire une demande de certificat ?

Si vous apportez des médicaments au Japon en quantités supérieures à celles décrites ci-dessus, vous devrez demander un Yunyu Kakuninsho.

Vous pouvez désormais en faire la demande en ligne ici.

Le processus d’obtention du certificat n’est pas compliqué, mais il est important de bien comprendre les exigences et de postuler en temps opportun pour amener les médicaments au Japon en douceur à votre arrivée.

Tout est prêt

Généralement, il faut quelques jours ouvrables pour recevoir le certificat Yunyu Kakuninsho pour apporter des médicaments au Japon après avoir soumis la documentation.

Pour plus d’informations sur la façon d’obtenir le certificat, lisez cette FAQ ici.

Assurez-vous de bien remplir les documents nécessaires et de faire une demande à l’avance pour vos voyages si vous devez obtenir un Yunyu Kakuninsho. Pour plus d’informations, visitez les sites Web du ministère de la Santé et des Douanes.

Si vous résidez au Japon depuis plus de trois mois, vous devez vous inscrire à l’assurance maladie nationale japonaise. Vous pourrez peut-être obtenir le même médicament ou un médicament similaire au Japon que chez vous. L’assurance maladie japonaise couvre 70% des médicaments sur ordonnance. Si vous savez que vous aurez besoin de certains médicaments à long terme, vérifiez la disponibilité, les noms japonais et les coûts avant votre voyage.

Partagez cet article

Go! Go! Nihon

Articles Liés