Tout langage possède sa propre manière de compter les choses et, en japonais, il existe bien littéralement une centaine de compteurs différents. Un compteur est un mot décrivant la chose que vous comptez comme, par exemple, des personnes, le temps, des animaux, etc.

Pour un débutant en langue japonaise, le fait qu’il existe autant de compteurs différents, chacun possédant sa propre mise en application bien spécifique, pourrait paraître oppressant. Ceci dit, vous serez rassurés d’apprendre qu’il sera possible de vous débrouiller au quotidien sans devoir tous les connaître.

Découvrez-en plus ici au sujet des compteurs japonais de base et du système de comptage au Japon.

Numéros de base et comptage

Les numéros de base et le système de comptage au Japon sont relativement simples. Jetez-donc un oeil à notre tableau reprenant les chiffres de 1 à 10 ainsi que leurs deux modes de lecture en japonais natif ou, wago 和語 et en sino-japonais ou, kango 漢語.

Nombres  Kanji Sino-Japonais Japonais Natif
1 Ichi  いち Hitotsu ひとつ
2 Ni に Futatsu ふたつ
3 San さん Mitsu みつ
4 Shi し、Yon よん Yotsu よつ
5 Go ご Itsutsu いつつ
6 Roku ろく Muttsu むっつ
7 Shichi しち、Nana なな Nanatsu ななつ
8 Hachi はち Yattsu やっつ
9 Ku く、Kyū きゅう Kokonotsu ここのつ
10 Jū じゅう Tō とう

Il y a ici plusieurs choses à noter:

  1. Le mode de lecture japonais natif est uniquement utilisé pour les nombres allant jusqu’à 10 et ne requièrent pas de mot compteur. Cela signifie qu’il s’agit de compteurs universels que vous pourrez utiliser pour compter la plupart des choses, mis-à-part les personnes, l’argent et le temps.
  2. Le mode de lecture des chiffres sino-japonais aura toujours besoin d’un compteur et, comme il est utilisé pour les chiffres au-delà de 10, le mode de lecture sino-japonais est plus souvent utilisé.

Compter les nombres plus grands

Bien évidemment, vous pouvez aussi compter les nombres plus grands au Japon. Voici nos conseils pour ce faire!

Compter jusqu’à 100 devient très simple une fois que vous aurez compris comment se composent les chiffres: il suffit de compter jusqu’à 10 et d’y ajouter le nombre suivant. Par exemple:
« 11 » est 10 plus 1 et devient donc “jū-ichi”
« 25 » est 2 fois 10 plus 5 et devient “nijū-go”
« 35 » est 3 fois 10 plus 5 et devient “sanjū-go” et ainsi de suite.

Au plus vous montez dans les chiffres, au plus vous pouvez continuer à utiliser ce schéma, excepté pour les nombres comme 100 (百, hyaku), 1000 (千, sen) et 10,000 (一万, ichiman), qui possèdent tous leurs propres mots.

Par exemple, le chiffre 5750 est composé de cinq 1000 plus sept 100 plus cinq 10, ce qui donne “go-sen-nana-hyaku-go-jū”.

Important à noter également est que pour les nombres de 10 à 1000, il n’est pas nécessaire de dire « ichi » si le nombre commence par 1. Par exemple, 1500 ne devient pas « ichi-sen-go-hyaku ». Vous pouvez simplement dire « sen-go-hyaku ». Il en est de même pour 150: ce n’est pas « ichi-hyaku-go-jū” et bien « hyaku-go-jū” qu’il faut dire.

Un million est 100 万 donc, en japonais, « un million » devient « hyaku-man ».

beginner japanese counters French

Compteurs japonais de base

Même si il est entièrement possible de vous débrouiller en utilisant uniquement les compteurs universels, savoir comment utiliser les autres compteurs font partie de l’apprentissage de la langue japonaise. Si vous étudiez déjà la langue, il est possible que vous ayez déjà appris certains de ces compteurs japonais de base sans le savoir.

Ko (個, こ)

Après les compteurs universels, 個 est probablement le compteur japonais de base le plus pratique. Il est généralement utilisé pour compter de petits objets tels que des fruits. Par exemple:

J’ai mangé une orange Mikan
みかんを一個食べました。
Mikan o i-ko tabemashita.

Note: la plupart du temps, vous pouvez raccourcir « ichi » à « i » quand celui-ci précède un compteur. Il s’agit donc de « i-ko » et non « ichi-ko » ici.

Les choses comme les nuages, les containers vides, les typhons, les planètes et les bactéries sont également comptés en utilisant 個.

Nin (人, にん)

Il s’agit ici du compteur utilisé afin de compter les gens sauf s’il n’y a qu’une seule ou deux personnes. Dans ces cas-là, il faut dire hitori (一人, ひとり) pour une personne et futari (二人, ふたり) pour deux.

Pour les autres nombres, il suffit de citer le chiffre et de le suivre du compteur. Par exemple:

Trois personnes
三人 (さんにん)
Sannin

Quatre personnes
四人 (よにん)
Yonin

Notez que 四 est habituellement prononcé « yon » sauf qu’ici le « n » est silencieux. « Shinin » n’existe pas non plus.

Hiki (匹, ひき)

Il s’agit ici d’un compteur utilisé pour compter des petits animaux voire des de taille moyenne tels que des chats, chiens, poissons, insectes mais aussi des monstres et des créatures imaginaires. Pour les animaux plus gros, vous pouvez utiliser le compteur (頭, とう).

J’ai un chat, deux chiens et trois lapins
猫を1匹, 犬を2匹とうさぎを3匹飼っています。
Neko o ippiki, inu o ni-hiki to usagi san-biki katte imasu.

Notez que qu’il y a une variation dans la prononciation ici, avec « hiki » devenant « piki » ou « biki » selon le nombre qui le précède. D’autres variations selon le nombre sont:

6 = roppiki, ろっぴき
8 = happiki, はっぴき
10 = jūppiki, じゅっぴき
100 = hyappiki, ひゃっぴき
1000 = senbiki, せんびき
10,000 = ichimanbiki, いちまんびき

Ce genre de variation peut paraître compliqué pour les débutants, surtout qu’il existe d’autres compteurs changeant de la même manière. Faites-nous confiance: au plus vous vous exercez, au plus  vite cela deviendra facile et naturel, surtout si vous continuez longtemps votre apprentissage de la langue ou que vous passez du temps au Japon.

En (円, えん)

Un compteur pour l’argent. Par exemple:

100 yen
100円 (百円) , ひゃく えん
Hyaku-en

1000 yen
1000円 (千円), せんえん
Sen-en

10,000 yen
10,000円 (一万円), いちまんえん
Ichiman-en

Ji (時), Fun/Pun (分), Nen (年), etc

Il s’agit ici de compteurs pour les unités de temps. Parmi ceux-ci se trouvent:

Seconde = byō 秒, びょう
Minute = fun/pun 分, ふん/ぷん
Heure = ji 時, じ
Jour = nichi/ka 日, にち/か
Semaine = shūkan 週間, しゅうかん
Mois = getsu 月, げつ
Année = nen 年, ねん

A propos de 日: vous pouvez utiliser ceci pour compter le nombre de jours ainsi que pour parler des jours sur le calendrier. Cependant, à savoir, il faudra utiliser « nichi » lorsque vous comptez les jours et « ka » pour les jours sur le calendrier. Par exemple:

Deux jours
二日 (ににち)
Ni-nichi

Le deuxième jour du mois
二日 (ふつか)
Futsuka

Notez que pour les jours au-delà de 10, vous utiliserez « nichi ». Par exemple:

Le 15 ème jour du mois
十五日 (じゅうごにち)
Jūgo-nichi

Il faudra également se souvenir que le premier et 20 ème jours du mois ont leur propre prononciation unique:

Premier jour du mois
一日 (ついたち)
Tsuitachi

Le 20 ème jour du mois
二十日 (はつか)
Hatsuka

Attention à la lecture pour le 8 ème jour du mois qui est ka, ようか, malgré le fait que la manière native de lire 8 ème en japonais est « yattsu ».

Nous vous le répétons: pas de crainte si tout ceci vous paraît incompréhensible au premier abord. Cela vous viendra en main au plus vous le pratiquez. Prenez le temps de vous exercer!

Hon (本, ほん)

Il s’agit ici du compteur pour de longs objets tels que les stylos, bouteilles et baguettes. Ce compteur est également utilisé pour les rails de trains, rivières et parapluies.

Remarquez que même si le mot 本 signifie « livre » en japonais, ce n’est pas ce compteur-ci que vous utiliserez pour compter des livres (voir plus loin).

Pour l’employer, il suffit d’ajouter « hon » après le chiffre, sauf si le chiffre se termine par 3,1,6,8 ou 10. Le chiffre 3 est suivi de « bon » tandis que 1,6,8 et 10 sont suivis de « pon ».

Satsu (冊, さつ)

Il s’agit du compteur pour toutes choses ayant un rapport aux livres: livres, bloc-notes, livrets, dictionnaires etc.

J’ai acheté deux romans de Murakami hier.
昨日村上の小説を二冊買いました。
Kino, Murakami no shousetsu wo ni satsu kaimashita.

Mai (枚, まい)

Vous pouvez utiliser ce compteur pour des objets plats et fins tels que des feuilles de papier et des tickets. Il peut également être utilisé pour compter des articles de vêtements comme des pantalons et des t-shirts, ainsi que des murs et des portions uniques de soba.

Exemple:

(Acheter des tickets au guichet) Deux tickets, s’il vous plait
二枚お願いします。
Ni mai onegaishimasu

Kai (回, かい)

Ce compteur est utilisé en référence à la fréquence à laquelle quelque chose prend place. En français, l’on pourrait le traduire par « fois ». Par exemple:

J’ai été trois fois au Japon
日本に三回行ったことがあります。
Nihon ni san kai itta koto ga arimasu.

Vous pouvez également l’utiliser pour compter le nombre de rotations/révolutions.

Faites attention que 階, un compteur utilisé pour compter le nombre d’étages sur un bâtiment, est aussi lu comme se disant « kai ». Prenez soin de bien constater le kanji afin de comprendre la signification de chaque mot utilisé.

Soku (足, そく)

Le kanji de ce compteur signifie « pied » ou « jambe » et est utilisé pour compter les paires de chaussures, pantoufles, chaussettes, patins à glace, etc.

J’ai six paires de chaussettes
靴下が六足あります。
Kutsushita ga roku soku arimasu.

Lorsque vous l’utilisez avec 3, il se prononce « zoku » et non « soku ». Par exemple:

J’ai trois paires de chaussures.
靴が三足あります。
Kutsu ga san zoku arimasu.

Lorsque vous l’utilisez avec 8 ou 10, celui-ci devient « ha-ssoku » et « ju-ssoku » respectivement et non « hachi soku » et “jū soku”.

Snowflake on glove

Compteurs uniques

Parmi les centaines de compteurs japonais, il en existe qui ne sont pas couramment utilisés dans la vie de tous les jours mais qui restent néanmoins intéressants à découvrir.

Hira (片, ひら) – utilisé pour compter des petites choses plates telles que des pétales et des flocons de neige.

Ho (舗, ほ) – utilisé surtout pour compter des cartes du monde

Rin (鱗, りん) – utilisé pour compter des écailles de poisson. Egalement utilisé pour compter des poissons si l’envie vous prendrait de paraître luxueux.

Ki (騎, き) – compteur pour les guerriers à cheval.

Tō (盗, とう) – utilisé pour compter les buts volés en baseball. Le compteur pour les bases de baseball se dit rui (塁, るい).

Bi (尾, び) – compteur pour les poissons et crustacés ayant des nageoires ou une queue. Habituellement utilisé par des pêcheurs ou des employés dans des magasins d’aquariums pour parler du nombre de poissons en vente. Rarement utilisé par la clientèle.

Mori (盛/盛り, もり) – utilisé pour compter des tas de choses, comme des tas de nourriture comme un bol d’orange, un panier de fruits, etc.

(浪, ろう) – compteur pour les nombres d’années pendant lesquelles quelqu’un a étudié afin de passer les examens d’université après avoir déjà échoué une fois.

Shizuku (雫, しずく) – compteur pour les gouttes telles que les larmes. Souvent utilisé dans les paroles de chansons.

Et voilà donc un bon aperçu de base dans le monde des compteurs japonais! Si vous souhaitez en apprendre plus sur la langue japonaise, pourquoi ne pas vous inscrire à l’un de nos cours de langue en ligne?

Ou si vous êtes intéressés de venir étudier le japonais au Japon en personne, nous acceptons actuellement les candidatures pour les trimestres d’étude en 2021! Contactez-nous dès aujourd’hui!