Nous avons tous des préjugés ou une image bien définie en tête lorsqu’il s’agit de cultures étrangères. Et les Japonais n’échappent pas à la règle lorsqu’ils évoquent la France ! Petit aperçu de l’image de la France au Japon…

La France, un pays de cocagne

« Se promener à Paris, c’est prendre un cours d’histoire en faisant son shopping » (Mone, 21 ans, étudiante)

Romantique, élégante et artistique, tels sont les qualificatifs utilisés généralement par les Japonais pour décrire la France.

Avec 1315 musées recensés, notre pays est l’un des lieux culturels les plus prisés d’Europe. Point de rencontre de nombreux courants artistiques, il constitue également une œuvre d’art à part entière pour les Japonais qui y voient un musée à ciel ouvert : églises baroques, immeubles haussmanniens ou petites maisons de pierre, nos villes et villages offrent en effet un patchwork d’architecture à quiconque s’y promène. Bien différentes des grandes agglomérations japonaises, fortement urbanisées comme Osaka ou Tokyo, nos métropoles sont ainsi de véritables vestiges de l’Histoire européenne et font de la France un pays très apprécié au Japon pour son rayonnement culturel.

« J’aime la France, j’aime Paris » (Rika, 24 ans, pianiste)

Ce rayonnement connaît néanmoins ses limites : Paris ! En effet, lorsqu’ils évoquent la France, les Japonais l’associent souvent de facto à sa capitale. Première destination française pour les touristes étrangers, Paris est une ville cosmopolite qui connaît la plus grande concentration d’activités artistiques, gastronomiques et de Haute Couture du pays.

Avec le sud de la France par sa peinture, et le Mont Saint-Michel qui fascine par son côté insulaire semblable à celui de l’archipel nippon, Paris est véritablement l’étendard de la culture française au Japon.

« Si vous ne buvez pas de vin, vous n’êtes pas français » (Kenichi, 63 ans, retraité)

Vin et baguette en a tableau

La gastronomie française

Si l’image de la France au Japon est associée au domaine des arts, elle l’est encore plus à la gastronomie !

Avec des spécialités culinaires dans chacune de nos régions, notre cuisine est renommée dans le monde entier. Et notamment au Japon ! Vin, baguette, viennoiseries ou encore bœuf bourguignon, toutes ces spécialités sont connues au pays du Soleil Levant et assurent aux Français une réputation de fins gourmets dont il est parfois difficile de se défaire. Cette image de pays gastronomique étant parfaitement ancrée dans la tête des Japonais, il vous sera en effet bien difficile de leur expliquer que, non, on ne boit pas forcément de vin à tous les repas !

« La France, c’est la détente et la liberté ! » (Yuko, 32 ans, graphiste)

Épicuriens, les Français aiment se détendre ! C’est tout du moins ce que répondent les Japonais lorsqu’ils sont interrogés sur les mœurs françaises. Dans un pays où les heures supplémentaires font légion et où il est très mal vu de prendre une semaine de vacances lors de sa première année d’embauche, nos 35h et nos 5 semaines de congés font donc des envieux ! Cet esprit casanier est également accentué par le fait qu’il existe moins de restrictions en France qu’au Japon, à l’image de l’autorisation de fumer dans la rue qui arrive généralement en tête de ce que les Japonais nous envient.

Culturelle, gastronomique et éclairée, la France jouit donc d’une image positive au Japon, qui se retrouve dans les interactions quotidiennes que les Japonais peuvent entretenir avec la culture française.

Menu en franponais

La culture française au Japon

Bien que le luxe français soit très présent au Japon, les maisons de Haute Couture comme Dior, Chanel, ou encore Louis Vuitton faisant les beaux jours des quartiers chics des grandes villes, la gastronomie est indubitablement le secteur qui représente le mieux la culture française sur l’archipel. Que ce soit sur la capitale ou dans des villes plus modestes, de nombreuses boulangeries vendent tour à tour pains de campagne, croissants au beurre et pains au chocolat à leurs clients qui ont d’ors et déjà adopté nos pâtisseries. Il est aussi possible d’acheter du vin et du fromage AOC dans les grands magasins des grandes villes.

Élégante et raffinée, la langue française est également très présente au Japon et on rencontre beaucoup de magasins ou d’accessoires de mode portant des noms à consonances françaises… avec des erreurs ! En effet, notre grammaire étant complexe, les Japonais appliquent généralement leurs codes grammaticaux à notre vocabulaire et on peut alors se retrouver facilement avec des phrases n’ayant plus aucun sens : le « franponais ».

Si la langue française semble être appréciée au Japon, elle ne connaît pourtant pas beaucoup de locuteurs ! C’est pourquoi les étudiants en langue française se comptent encore une fois parmi les amoureux de l’art et de la gastronomie : les étudiants en musique, les employés des domaines du tourisme, de l’hôtellerie, ou de la restauration… Et enfin, les retraités férus de voyages, principaux locuteurs du français sur l’archipel !

L’image de la France au Japon sachant donc regrouper de nombreuses facettes : gastronomie, élégance et sophistication, les Japonais semblent réellement épris de cette chère patrie ! Pour en apprendre davantage sur ce qui peut changer quand on vient s’installer au Japon, je vous invite à consulter cet article.