Une fois devenu officiellement étudiant après l’obtention de votre visa, il vous est possible de rester au Japon pendant une durée allant de 6 mois à 2 ans, en école de langues et en fonction de la période attribuée par l’Immigration Japonaise. Beaucoup d’entre vous se demandent sûrement s’il est possible de sortir du Japon durant cette période : la réponse est oui ! Mais il existe cependant quelques règles, et vous avez besoin d’un permis de retour au Japon… Nous vous expliquons dans cet article la démarche à suivre !

Le permis de retour au Japon, c’est quoi ?

Envie de revenir au pays ? De profiter de vos études au Japon pour visiter d’autres pays en Asie ? C’est totalement possible ! Rien ne vous empêche de prendre quelques jours pour sortir des frontières japonaises et partir à l’aventure. Il faut juste que vous gardiez en tête que vous devez prévenir l’immigration japonaise que vous comptez bel et bien revenir. En passant le contrôle des passeports à l’aéroport, l’agent va sûrement vous poser la question en voyant votre visa : “vous partez définitivement ?” Évidemment, la réponse est non ! Il existe donc un petit document dont vous allez avoir besoin et que vous trouverez directement sur place à l’aéroport, au niveau des contrôles de passeport : le “special re-entry permit”, “permis de retour spécial” en français.

Ce papier est un justificatif portant la mention “embarkation card for reentrant” sur lequel vous devez cocher la case disant que vous allez revenir au Japon et rentrer vos coordonnées. En tant que titulaire d’un visa, vous êtes résident au Japon et ce document vous permet de le rester. Vous n’avez qu’à remplir vos informations et le conserver jusqu’à votre retour. En rentrant, vous pouvez même passer par la file “re-entry” qui est bien souvent beaucoup plus rapide que la file classique pour les détenteurs de passeports étrangers. Un gain de temps non négligeable !

Même si ce permis de retour vous autorise à quitter le Japon durant 1 an sans que votre visa ne soit détruit — attention, cela ne prolonge pas pour autant votre visa du nombre de jours où vous serez en dehors du Japon — nous vous déconseillons formellement de rater la date de rentrée de votre école, sous peine de vous exposer à de sérieux problèmes avec l’immigration japonaise (qui demande un minimum de 80% de présence en cours pour maintenir votre statut d’étudiant au Japon).

Re entry permit pour Japon

Pourquoi est-ce un document si important ? 

Parce que sinon, vous allez revenir au Japon avec un titre de touriste ! Ne négligez surtout pas l’importance de cette procédure : si vous quittez le Japon sans remplir ce petit formulaire, l’agent de l’immigration fera un trou dans votre carte étudiant et / ou votre carte de residence (Zairyū Card), rendant votre visa obsolète. Si votre Zairyū Card est trouée, il n’y a aucun moyen de revenir en arrière, votre visa ayant purement et simplement été annulé à ce moment précis. Vous ne voudriez pas que tout vos efforts pour obtenir ce précieux document soient perdus à jamais !

Le document est très facile à remplir : coordonnées, nationalité, destination, numéro de vol et une case à cocher pour indiquer que l’on revient sur le territoire. C’est tout. Et vous pouvez ainsi partir l’esprit tranquille. Attention, encore une fois, à bien conserver ce papier pour le contrôle des passeports à votre retour au Japon ! Les douaniers et agents d’immigration ont l’habitude de ces procédures, n’hésitez pas à leur demander de l’aide en cas de doute.

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.