Nous avons eu un entretien avec trois de nos étudiants, Antares du Mexique, Guillaume de France et Tanner des Etats-Unis, qui ont terminé notre programme de langue japonaise en ligne pour débutant, afin d’avoir un retour sur leur expérience.

Apprenez comment ils ont progressé en japonais, qu’est ce qui a été difficile dans ce programme et leurs conseils pour bien organiser son temps tout en étudiant un programme de langue en ligne.

Veuillez noter que les réponses ont été éditées pour plus de clarté et de concision.

Quel était votre niveau de japonais avant de commencer ce programme ?

Antares: Presque nul. Tout ce que je savais venait des vidéos YouTube et des anime.

Guillaume: Pratiquement débutant. Je connaissais déjà les hiragana, les katakana et quelques mots de vocabulaire issus de mes lectures de manga et des anime en japonais que je regarde.

Tanner: Avant de commencer ce programme, j’avais terminé le programme en langue japonaise pour débutant de mon collège communautaire. Bien que j’en ai appris beaucoup là-bas et ai beaucoup apprécié l’apprentissage de la langue, le manque de pratique à la suite de mes études deux ans auparavant, a rendu ce programme inutile si on considère mon niveau de japonais actuel.

étude d'un tableau de kanji sur un bureau

Qu’avez-vous préféré dans ce programme de langue japonaise en ligne pour débutant ?

Antares: Le fait de pouvoir aller à mon rythme et que c’était, en un sens, individuel.

Guillaume: L’organisation des leçons est très intéressante et tout est parfaitement expliqué ce qui fait qu’on comprend beaucoup plus vite.

Tanner: Il m’a fourni de la connaissance en japonais qui m’a paru applicable immédiatement. En effet, grâce à ce programme, je n’ai pas seulement appris la base de la langue et comment former une phrase mais j’ai également acquis les moyens d’appliquer le tout à ma vie quotidienne en Amérique en attendant de pouvoir aller au Japon.

Qu’est ce qui a été le plus difficile ?

Antares: Comme il n’y avait aucune « conséquence » j’oubliais parfois le programme et n’étudiais pas pendant des jours. J’ai donc dû vraiment me concentrer sur mes études et mettre en place un emploi du temps. À part cela, c’est un programme plutôt simple et très clair. 

Guillaume: Le fait de mémoriser beaucoup de mots de vocabulaire en peu de temps. Aussi, les kanji sont vraiment difficiles à mémoriser mais cela rend l’apprentissage plus amusant et plus stimulant.

Tanner: Pour moi, la partie la plus difficile de ce programme a été d’appliquer à ma vie ce que j’y apprenais même si c’est paradoxalement ce que j’ai préféré ! J’ai l’opportunité incroyable d’habiter près de beaucoup de restaurants et entreprises japonaises où je peux pratiquer mes compétences en langue.

Comment avez-vous organisé votre emploi du temps quand vous faisiez ce programme ?

Antares: J’avais un travail à temps-partiel, donc parfois j’oubliais les cours car j’étais soit trop fatigué ou je manquais de motivation pour participer aux classes du jour. En revanche, ce programme m’a aidé à me détourner de ma routine quotidienne, j’essayais donc d’y consacrer au moins 30 minutes tous les après-midi. 

GuillaumeQuand j’ai commencé le programme de langue japonaise en ligne pour débutant, c’était ma priorité tous les jours. Je passais environ deux heures tous les matins à faire mes leçons quotidiennes. Dans l’après-midi, je faisais mes devoirs et je lisais mes leçons de nouveau. Pendant toute la durée, j’ai pris peut-être deux ou trois semaines de vacances. Mais quand j’avais du temps libre, je relisais les cours.

En dehors des cours, j’ai acheté des cahiers d’exercices pour m’entraîner un peu plus que ce que proposait le programme. J’ai aussi acheté un cahier d’exercices de kanji et un dictionnaire de kanji que j’utilise encore même après avoir terminé le programme.

Tanner: J’ai facilement réussi à m’organiser pour pouvoir travailler à plein-temps et avoir une vie sociale tout en terminant toutes les leçons. J’ai créé mon propre « emploi du temps scolaire » en me donnant cinq jours dédiés complètement au programme en ligne et deux jours de révision de ce que j’avais appris.

En dehors du temps consacré au programme, je me suis donné comme objectif de passer au moins une heure tous les jours à revoir ce que j’avais appris. Je passais un peu de temps pendant le repas à revoir mes notes ou bien je me questionnais sur la structure des phrases avec de la musique en fond sonore. Et le plus important, j’étudiais des fiches contenant le vocabulaire que je trouvais le plus difficile avant de me coucher.

À quel point vos capacités en langue japonaise se sont améliorées à la fin du programme ?

AntaresJe pense que mes capacités en langue se sont améliorées. En revanche, je pense que j’aurais pu dédier plus de temps et d’effort à étudier pour arriver à un niveau plus élevé que celui que j’ai actuellement.

Guillaume: Je me suis vraiment amélioré en langue à la fin du programme et je pense que je peux aller au Japon et me faire comprendre pour des choses basiques. Mon oral n’est peut-être pas encore très fluide mais plus je connais de vocabulaire plus je peux dire ou demander des choses.

TannerGrâce à ce programme mon japonais s’est vraiment amélioré. Ma plus grande peur quand j’ai effectué la procédure d’inscription pour une école de langue au Japon était de savoir à partir de où j’allais recommencer l’apprentissage du japonais pour débutant que je connaissais dans le passé. douze semaines ne sont largement pas suffisantes pour avoir un niveau courant en japonais, mais j’ai plus confiance en ma capacité d’apprendre le japonais à l’avenir.

 étudier sur un ordinateur un programme en ligne de japonais 

Que faites-vous en termes d’étude de la langue maintenant que vous avez fini ce programme ?

Antares: J’essaye de pratiquer la langue tous les jours grâce à des vidéos YouTube, je suis des comptes TikTok qui me rappellent du vocabulaire tous les jours et je suis des influenceurs japonais pour ne pas oublier ce que je sais déjà. Je suis en train de voir pour aller à Osaka et poursuivre mon étude de la langue japonaise et construire mon futur au Japon.

Guillaume: Après avoir terminé mon programme, j’ai continué à étudier le japonais par moi-même car je suis encore un débutant et je dois étudier tous les jours pour m’améliorer. Dans le futur, j’espère en savoir plus sur la culture japonaise et me faire des amis de là bas. Mon objectif est d’apprendre le japonais écrit pour pouvoir écrire mon propre manga et, si possible, apprendre le dessin au Japon.

Tanner: Après avoir terminé le programme, je me suis concentré sur l’étude des kanji grâce à un manuel que j’ai commandé en ligne. J’essaye aussi de mémoriser les kanji des divers mangas que je lis ou traduis du japonais à l’anglais.

J’ai aussi fait le programme en accéléré de Go! Go! Nihon. J’ai été très attiré par ce programme car il correspondait au niveau débutant du japonais mais aussi car il se concentrait sur la culture japonaise. J’ai vraiment apprécié la leçon sur l’histoire de l’alcool japonais avec à la fin la visite d’une brasserie de saké. Je recommande également vivement ce programme car non seulement c’est un bon programme en accéléré mais aussi car il est très intéressant et que j’ai pu en apprendre bien plus sur la culture et les traditions japonaises que je ne le pensais.

Quels sont vos conseils pour apprendre en ligne ?

Antares: En ce moment, nous vivons une période difficile et nous recherchons tous quelque chose pour nous distraire et l’apprentissage d’une langue est un bon moyen ! Mes conseils seraient d’apprendre à votre rythme et quand vous pensez que c’est le mieux pour vous. Ne vous mettez pas trop la pression. Vous êtes supposé vous amuser en apprenant la langue, pas souffrir à cause de cela.

Trouvez un rythme qui vous convient et maintenez-le. Cela peut être l’après-midi ou le matin. Si vous êtes une personne très occupée, dédiez au moins 30 minutes par jour à cela. La clé est la régularité. N’hésitez pas à vous répéter le vocabulaire et quand vous vous sentez submergé, faites une pause. Aussi, prenez des notes simples, vous n’avez pas à tout écrire à part si cela marche pour vous.

Enfin, le conseil qui a le plus marché pour moi est de consommer du divertissement japonais autant que vous le pouvez : regardez un anime, de la téléréalité, des vloggers sur YouTube et écoutez de la musique japonaise. Si vous habituez votre cerveau à écouter la langue, même pendant votre temps libre, l’apprentissage de celle-ci sera bien plus simple.

Guillaume: Cela prend du temps d’apprendre une langue et ça doit être fait un petit peu tous les jours. L’apprentissage en ligne est génial mais personne n’est derrière vous pour vous encourager à continuer à étudier donc vous devez être motivé. Fixez-vous un objectif et travaillez en dehors des cours, pas uniquement en faisant vos devoirs mais aussi en lisant, vous exerçant et en regardant ou écoutant du japonais.

C’est vraiment très intéressant d’apprendre la japonais donc vous ne devez pas vous forcer à apprendre mais apprécier le processus.

TannerJe recommande vivement de vous organiser avec un emploi du temps et d’éliminer toute distraction quand vous étudiez, etc. Mais mon plus grand conseil quand on étudie ce programme et le japonais en général est de rendre ça amusant. C’est vraiment agréable d’étudier le japonais mais étudier quelque chose dans une classe ou sous forme de cours en ligne peut rendre le tout difficile. Je pense qu’il est essentiel de continuer à s’amuser avec le japonais et de trouver des façons ludiques de continuer à apprendre et d’appliquer ce que vous avez déjà appris en dehors des cours.

L’un de mes nouveaux passe-temps est de lire des mangas en japonais et de les traduire en anglais. Ce n’est pas seulement divertissant mais cela me permet aussi d’absorber beaucoup plus de choses. Cela signifie que techniquement j’étudie tout en me divertissant ! L’apprentissage d’une nouvelle langue ne doit jamais être ennuyeux mais cela ne tient qu’à vous de rendre l’apprentissage le plus amusant possible.

Apprenez-en plus sur le programme de langue japonaise en ligne pour débutant de 12 semaines ici. Si vous n’êtes pas sûr de votre niveau en langue, n’hésitez pas à passer notre test de niveau ici.