Quand l’automne arrive au Japon, les paysages partout au pays se parent d’une panoplie de rouges, d’orange et de jaunes. En japonais, le processus au cours duquel les feuilles changent de couleur s’appelle « momiji« , qui désigne aussi l’érable japonais, et des personnes de partout au pays voyagent chaque année pour admirer les meilleurs momiji.

Voici quelques-uns des meilleurs endroits où vous pourrez goûter à toute la magie de l’automne au Japon.

noboribetsu automne au Japon

Hokkaido

L’île la plus au nord du Japon est aussi la première à révéler les couleurs d’automne. Un mélange de couleurs et de paysages naturels à couper le souffle, il s’agit d’une expérience sans pareil. Voici quelques endroits à Hokkaido qui valent la peine de visiter en automne :

Parc national Daisetsuzan – c’est le plus grand parc national d’Hokkaido et le premier endroit où l’on peut voir les couleurs d’automne. La montagne la plus élevée d’Hokkaido fait partie du paysage : Asahidake (le mont Asahi).

L’étang bleu (Biei) – si vous connaissez bien les fonds d’écran d’Apple, vous pourrez reconnaître le paysage imbattable de l’étang bleu, mais le visiter en automne vous donne accès non seulement au magnifique bleu de ses eaux, mais aussi aux feuilles jaunes reflétées par la surface de l’étang. 

Noboribetsu – Le célèbre village à onsen d’Hokkaido est aussi un endroit incroyable pour profiter de l’automne au Japon. Rendez-vous à Jigokudani, une vallée qui alimente la plus grande partie de la ville en eau de source, pour observer les couleurs parmi les nuages de soufre. 

Haute saison : de la mi-septembre à la mi-octobre

Kinkakuji automne au Japon

Kyoto

L’ancienne capitale est un endroit magnifique à l’année longue, mais particulièrement en automne, ce qui en fait un endroit populaire pour admirer la magie de l’automne au Japon.

En particulier, Kiyomizudera et Arashiyama sont à couper le souffle quand ils sont couverts de feuilles jaunes et rouges. D’autres endroits populaires pour voir les feuilles d’automne à Kyoto sont le temple Tofukuji, le temple Eikando et le temple Kodaiji.

Saison haute : de la mi-novembre au début décembre

Hachimantai à Akita

Tohoku

Située un peu plus au nord, la région de Tohoku reçoit aussi les feuilles d’automne un peu plus tôt que le reste du pays.

La gorge de la rivière Naruko dans la préfecture Miyagi est très populaire auprès des photographes, avec ses chênes, ses hêtres, ses érables et ses cèdres qui se parent de nuances vives de rouge, de jaune et d’orange.

Le lac Tazawa dans la préfecture Akita, l’étang Tsutanuma à Aomori et la région Hachimantai sont tous populaires auprès des fans de couleurs d’automne.

Saison haute : de la fin septembre à la fin octobre

Tokyo

Les amants de la nature ne songent peut-être pas à admirer les momiji dans la capitale métropolitaine du pays, mais Tokyo possède en fait quelques endroits propices pour contempler l’automne au Japon.

Shinjuku Gyoen automne au Japon

Shinjuku Gyoen – ce parc magnifique est l’endroit parfait pour échapper aux foules parmi l’un des quartiers les plus passants de la ville, et constitue une destination populaire auprès des amateurs de momiji. 

Parc Showa Kinen automne au Japon

Showa Kinen Park – ce parc immense et majestueux est populaire auprès des locaux, non seulement durant la saison des momiji, mais toute l’année. L’allée de ginkgo qui accueille les visiteurs à partir de la porte Tachikawa est magnifique lorsque les feuilles jaunissent et que les tapis de fleurs de cosmos apparaissent, ce qui en fait un sujet floral parfait pour les photographes. 

Korakuen automne au Japon

Koishikawa Korakuen – l’un des jardins les plus anciens de Tokyo est aussi l’un de meilleurs endroits pour apprécier les momiji. Les nombreux érables japonais en font un endroit coloré où marcher, malgré le fait qu’il soit si près du coeur de la ville. Il s’agit d’un endroit très paisible à explorer.

Saison haute à Tokyo :  de la fin octobre à la fin novembre

Pour ceux qui veulent sortir de Tokyo, mais qui veulent éviter d’aller trop loin peuvent se rendre aux villes proches de Kamakura ou d’Hakone pour voir les feuilles d’automne. 

Mont Takao automne au Japon

Le Mont Takao 

Voici l’endroit momiji par excellence de tout Tokyoïte qui souhaite s’échapper de la ville. Il peut devenir très bondé, même en dehors de l’automne, alors la meilleure chose à faire est d’essayer de visiter pendant la semaine.

Saison haute : fin novembre

Feuillage de Nikko

Nikko

La petite ville de Nikko en met plein la vue en matière de momiji, ce qui lui vaut chaque année la visite de nombreux touristes qui souhaitent simplement voir les couleurs changeantes des feuilles d’automne.

La chute d’eau Kegon, le lac Chuzenji et le pont Shinkyo sont tous des endroits très populaires auprès des chasseurs de momiji.

Saison haute : fin novembre

Lac fuji avec feuillage d'automne

Les cinq lacs du Mont Fuji

Cette région située au pied du Mont Fuji est un autre endroit connus pour ses momiji, et n’est pas trop éloigné de Tokyo. On y trouve de très bons points de vue pour les photographes (particulièrement à Kawaguchiko), où vous pourrez obtenir ce fameux cliché du Mont Fuji couronné de neige et encadré de feuilles rouges délicates.

Saison haute : mi-novembre

Profiterez-vous de tout ce que l’automne a à offrir ? Quel est votre endroit préféré pour admirer l’automne au Japon ?