Choisir de faire des études en japonais peut parfois être inquiétant pour les proches mais aussi pour soi-même. De nombreuses questions vous seront posées par rapport à ce choix et ce que vous souhaitez faire par la suite, remettant parfois en question votre décision. Alors, trouver le métier qui nous correspond devient assez préoccupant. J’ai choisi personnellement de faire des études en japonais et j’ai trouvé ma voie grâce à une licence, mais j’avais aussi de gros doutes lorsque j’ai commencé mes études. Je souhaite aujourd’hui vous parler des différents métiers qui utilisent le japonais afin que vous puissiez, comme moi, trouver ce que vous voulez faire plus tard et ne surtout pas abandonner votre envie d’apprendre cette si jolie langue.

personne lisant un livre en japonais

Traduction / Interprétation

L’un des métiers les plus évidents qui nécessite la maîtrise d’une langue est le domaine de la traduction. Que ce soit par l’écrit ou par l’oral, vous aurez de nombreuses possibilités. C’est donc un très bon choix de métier si vous avez un niveau très élevé en japonais.

La traduction écrite a l’avantage d’être assez flexible. En effet, vous pouvez choisir différents types de spécialisation, comme la littérature, le médical, le juridique ou encore le commerce. Pour cela, vous avez besoin de vraiment vous y connaître dans ces domaines. Même si vous avez la chance, contrairement au métier d’interprète, d’avoir du temps et de pouvoir utiliser différents dictionnaires ainsi qu’Internet pour être sûr de vous, vérifier constamment chaque mot peut vite vous agacer. La traduction est aussi un métier que l’on peut faire aussi bien en temps plein qu’en temps partiel. Vous pouvez donc cumuler un travail à temps complet et faire de la traduction en plus. Enfin, vous avez le choix de travailler dans un bureau ou même de chez vous, ce qui peut vraiment être avantageux si vous décidez d’en faire un métier second. Si vous choisissez de ne pas travailler dans un bureau et de faire de la traduction en temps partiel, vous devrez probablement faire de la freelance : ce seront les agences de traduction qui feront alors appel à vous.

Le métier d’interprète est très exigeant et rigoureux. Vous aurez besoin de savoir retranscrire les mots, les émotions mais aussi le message que veut transmettre le locuteur aux autres. Il faut beaucoup d’entraînement afin de maîtriser totalement cette capacité, encore plus si vous souhaitez être interprète simultané (interprète qui traduit en temps réel). Mais vous aurez la possibilité de travailler pour de nombreuses organisations différentes et internationales, que ce soit des entreprises privées, militaires, des tribunaux ou encore des institutions du service public.

Ces deux métiers nécessitent donc une grande maîtrise de la langue et un travail rigoureux. De plus, pour prouver votre niveau, vous aurez besoin de passer différents diplômes. Actuellement, de nombreuses personnes profitent de ce travail et énormément de traductions japonaises passent par l’anglais pour être de nouveau traduites en français. Il faut donc être le meilleur pour pouvoir gagner sa vie à travers ce métier.

tableau de classe couvert de caractères japonais

Professeur de japonais

Si vous adorez les langues au point de vouloir l’enseigner aux autres, c’est une très bonne opportunité. Devenir professeur de japonais n’est pas très facile, à moins d’être professeur particulier. Vous n’aurez la chance de travailler que dans un lycée ou à l’Université, ce qui restreint beaucoup vos choix. De plus, vous aurez besoin d’un très bon niveau, voire d’un doctorat, pour enseigner. De nombreux professeurs de japonais en Université sont maîtres de conférences et possèdent différents grades et spécialisations. Il faudra donc vous aussi trouver votre voie. Les professeurs au lycée sont moins limités, mais peu d’établissements proposant des cours de cette langue, il faudra trouver l’école qui voudra bien de vous et prouver que votre niveau sera suffisant, même pour des débutants. Enfin, vous pouvez choisir d’être professeur particulier, et vous pouvez en faire un vrai métier ou alors une passion qui vous rapporte un peu d’argent. Vous aurez l’avantage de choisir aussi votre lieu de travail, vos heures, ainsi que le niveau que vous souhaitez enseigner. C’est un bel avantage qui en plus, attire de nombreuses personnes qui n’ont pas la chance d’avoir des cours de japonais dans leur école et qui privilégieront donc des cours particuliers.

Tourisme / Guide touristique / Hôtellerie

En maîtrisant une langue telle que le japonais, vous avez la possibilité de travailler dans le secteur du tourisme. Celui-ci, en constante augmentation, demande tout de même de nombreuses compétences linguistiques mais aussi culturelles. Selon votre spécialisation, vous devrez être capable de savoir bien vous exprimer dans une autre langue que la votre ; être multilingue est un gros avantage car vous aurez souvent affaire à des hôtels ou des guides à l’étranger. Savoir élaborer un circuit ou un séjour touristique ou encore renseigner votre client sur ce que vous proposez à la vente sera une grosse partie de votre travail. En plus de la maîtrise d’une ou plusieurs langues, vous aurez besoin de qualités relationnelles, de compétences techniques et commerciales et de beaucoup de motivation.

Les métiers de l’hôtellerie sont basés sur l’accueil. Par exemple, le réceptionniste, qui est multitâche, s’occupe d’accueillir les clients, du planning des réservations de chambres, des demandes d’informations sur les lieux touristiques environnants et de l’encaissement de l’argent. Si vous travaillez en France, vous aurez souvent des étrangers dans vos hôtels, alors savoir parler l’anglais est un minimum, mais si vous trouvez un hôtel fréquenté par des clients japonais, votre capacité à parler la langue sera bénéfique à l’établissement dans lequel vous travaillerez et vous serez peut-être capable d’attirer encore plus de monde.

Pour ce qui est du guide, il doit savoir communiquer ses connaissances, que ce soit dans un domaine culturel, patrimonial, scientifique ou encore sur un thème bien précis. Les personnes intéressées vous poseront probablement beaucoup de questions. Vous devez donc parfaitement connaître le lieu que vous présentez et savoir animer votre guidage de manière sensible et vivante.

Pour faire ces différents métiers, les diplômes requis sont généralement : un master en tourisme, un diplôme d’école de commerce ou encore un BTS tourisme. Le secteur du tourisme étant de plus en plus important avec une tendance qui ne risque pas de s’inverser, il sera assez facile de travailler dans ce domaine et mettre à profit votre maîtrise de la langue nippone.

Journaliste

Le journalisme est aussi un très bon secteur, savoir parler plusieurs langues vous sera extrêmement utile. Vous serez capable de lire la presse étrangère dans son texte d’origine, de discuter avec des locaux dans leur langue maternelle et même de traduire des discours de personnes importantes ou juste ceux de simples passants. Ce sera un parfait atout pour être le premier à décrypter l’actualité du pays et en faire profiter votre agence. Vous pouvez choisir d’être rédacteur ; vous devrez alors être capable de collecter des informations par voie de presse. Vous aurez besoin de nombreux contacts extérieurs, d’une bonne culture générale et évidemment de savoir rédiger correctement, sans faute et donner envie aux lecteurs de vous lire. Vous aurez aussi la possibilité de devenir envoyé spécial ; vous serez en mission sur le terrain pour une durée déterminée afin de parler avec les locaux si un événement important s’y est produit. Vous serez un témoin privilégié des événements pour votre rédaction.

femme tenant un ordinateur portable

Commerce

Si vous avez l’occasion de rejoindre une entreprise qui travaille à l’international, vous aurez forcément une clientèle étrangère. Vous pourrez alors mettre à disposition vos compétences linguistiques et interculturelles, qui seront essentielles dans votre métier. Votre capacité de communication, de créer un lien avec votre client, fournisseur ou encore vos partenaires seront vos atouts dans ce métier. Si vous êtes capable de parler plus d’une langue, vous serez au contact de nombreux clients étrangers, et plus une entreprise parle de langues, mieux elle se vend à l’international, rendant votre poste très important au sein d’une société.

Diplomatie / Organisations internationales

Travailler pour une organisation internationale nécessite beaucoup de travail. Il faut tout d’abord être capable de représenter son pays ou une organisation, ce qui n’est pas si facile. Pour y travailler, vous aurez besoin principalement d’une expérience professionnelle, d’un niveau de master 2, et d’un très bon niveau d’anglais. Vous aurez aussi besoin pour ce métier de trouver une spécialisation, que ce soit le domaine juridique, environnemental ou encore en politique, votre choix sera la clé qui vous démarquera des autres. De nombreuses compétences vous seront demandées en rapport avec votre spécialisation. Les organisations internationales savent à quel point maîtriser plus d’une langue et avoir une compréhension interculturelle sont des choses essentielles dans ce métier. Ils rechercheront une personne qui est capable de parler une langue rare, comme le japonais, et que celle-ci sache donc dialoguer avec ses interlocuteurs dans leur langue natale.

Finalement, n’importe quel travail

Enfin, sachez que beaucoup d’autres choix s’offrent à vous. N’importe quel travail appréciera que vous soyez capable de parler une langue originale. Vous pourrez développer grâce à cela de nombreuses compétences culturelles et interpersonnelles, ce qui est souvent prisé par les employeurs. Avoir effectué un programme d’échange ou un séjour linguistique à l’étranger vous permettra en plus de rencontrer des personnes venues des quatre coins du monde. Cela vous aidera grandement à un développement culturel et n’importe quel secteur où les biens et services voyagent à travers les frontières auront besoin de langues étrangères, même le japonais.

Cette liste des métiers qui utilisent le japonais vous a aidé à trouver le job de vos rêve ? Vous avez une idée mais vous n’êtes pas très sûr de vous ? Foncez ! Ne regrettez pas plus tard de ne pas avoir fait ce choix et prenez du plaisir à apprendre la langue nippone pour plus tard mettre à profit tous vos atouts ! Et si vous ne savez pas où commencer, demandez à Go! Go! Nihon de vous aider ; nous sommes là pour ça !

Pour en connaître plus sur le Japon, suivez les dernières publication du blog de Go! Go! Nihon.